classicistranieri.com

We are not Charlie and we will never be.

Victor Hugo – A celle qui est voilée

Easy Plugin for AdSense by Unreal Tu me parles du fond d’un rêve Comme une âme parle aux vivants. Comme l’écume de la grève, Ta robe flotte dans les vents. Je suis l’algue des flots sans nombre, Le captif du destin vainqueur ; Je suis celui que toute l’ombre Couvre sans éteindre son coeur. Mon […]

more... »

gio, maggio 7 2015 » Senza categoria » Commenti disabilitati

Victor Hugo – A celle qui est restée en France

I Mets-toi sur ton séant, lève tes yeux, dérange Ce drap glacé qui fait des plis sur ton front d’ange, Ouvre tes mains, et prends ce livre : il est à toi. Ce livre où vit mon âme, espoir, deuil, rêve, effroi, Ce livre qui contient le spectre de ma vie, Mes angoisses, mon aube, […]

more... »

gio, maggio 7 2015 » Senza categoria » Commenti disabilitati

Victor Hugo – A André Chénier

Oui, mon vers croit pouvoir, sans se mésallier, Prendre à la prose un peu de son air familier. André, c’est vrai, je ris quelquefois sur la lyre. Voici pourquoi. Tout jeune encor, tâchant de lire Dans le livre effrayant des forêts et des eaux, J’habitais un parc sombre où jasaient des oiseaux, Où des pleurs […]

more... »

gio, maggio 7 2015 » Senza categoria » Commenti disabilitati

Victor Hugo – Aymerillot – Audiobook

Charlemagne, empereur à la barbe fleurie, Revient d’Espagne ; il a le cœur triste, il s’écrie : « Roncevaux ! Roncevaux ! ô traître Ganelon ! » Car son neveu Roland est mort dans ce vallon Avec les douze pairs et toute son armée. Le laboureur des monts qui vit sous la ramée Est rentré […]

more... »

gio, marzo 20 2014 » Senza categoria » Commenti disabilitati

A Carlos de Soussens – Evaristo Carriego

Caballero de Friburgo, de un castillo de aventuras cuyas águilas audaces remontaron el Ideal, soñadoras de los nidos de las líricas futuras, la pupila al Sol abierta, coronando las alturas, en el vuelo de armonías de una musa: la orquestal. Visionario de un ensueño que inspiró un vino divino, melancólicas vendimias de las uvas de […]

more... »

sab, settembre 14 2013 » Senza categoria » Commenti disabilitati

Jean Tellier – L’anniversaire de Victor Hugo

Avez-vous remarqué dans quel silence, et j’oserai dire dans quelle indifférence on l’a célébré cette année ? La Comédie-Française a donné Ruy Blas et Hernani. On n’a guère fait de réflexions. Ç’a été tout. L’année dernière, nous avions eu du moins un article de M. Jules Lemaître, qui avait fait tapage, et même scandale. Cette […]

more... »

sab, agosto 25 2012 » Senza categoria » No Comments

Jean Tellier – Le culte de Victor Hugo

Vous savez qu’on a aménagé en musée la maison de Hugo. Et, tous, tant que nous sommes, on nous prie d’apporter ce que nous pourrions avoir de documents propres à établir « la biographie, la bibliographie et l’iconographie du grand écrivain ». O me dit qu’un perruquier a apporté une mèche de cheveux blancs, qu’il […]

more... »

sab, agosto 25 2012 » Senza categoria » No Comments

Jean Tellier – Un parodiste de Victor Hugo

Avez-vous, je ne dis pas lu, mais seulement ouvert, le recueil d’articles de défunt M. Caro qu’on vient de publier sous le titre de Poètes et Romanciers ? Si oui, vous y aurez aperçu des pages sur les Contemplations, qui sont bien étranges. Etranges pour moi, du moins, car les jugements n’y diffèrent guère de […]

more... »

sab, agosto 25 2012 » Senza categoria » No Comments

Victor Hugo – Mes Fils

I Un homme se marie jeune ; sa femme et lui ont à eux deux trente-sept ans. Après avoir été riche dans son enfance, il est devenu pauvre dans sa jeunesse ; il a habité des palais de passage, à présent il est presque dans un grenier. Son père a été un vainqueur de l’Europe […]

more... »

sab, agosto 25 2012 » Senza categoria » No Comments

Victor Hugo – A un traducteur d’Homère

Les grands poëtes sont comme les grandes montagnes, ils ont beaucoup d’échos. Leurs chants sont répétés dans toutes les langues, parce que leurs noms se trouvent dans toutes les bouches. Homère a dû, plus que tout autre, à son immense renommée le privilège ou le malheur d’une foule d’interprètes. Chez tous les peuples, d’impuissants copistes […]

more... »

mer, ottobre 19 2011 » Senza categoria » No Comments