AFRIQUE/CAMEROUN – “Faites taire vos armes : notre peuple a assez souffert et est fatigué de vivre dans l’incertitude et la peur” : appel des Évêques de Bamenda

 18 total views,  1 views today

Yaoundé – Les Évêques de la Conférence épiscopale provinciale de Bamenda renouvellent leur appel à la fin du long conflit dans les régions anglophones du Cameroun dans une déclaration publiée dimanche 22 août.” Nous déplorons la violence, l’insécurité, les enlèvements, les tortures et les meurtres insensés, parfois de personnes innocentes et d’enfants “, déclarent-ils.
Les membres de la BAPEC appellent toutes les factions armées “à cesser la violence avec effet immédiat et à œuvrer en faveur d’une résolution pacifique du conflit”. “Notre peuple a suffisamment souffert. Il est fatigué de vivre dans l’incertitude et la peur”, déclarent les Évêques qui font l’éloge des prêtres qui se sont tenus aux côtés “des personnes confiées à leur soin pastoral, ont fait et continuent de faire des sacrifices héroïques en ce temps de crise.”
Le 20 août, un garçon de sept ans de l’école primaire catholique Sainte-Thérèse a été tué par une balle perdue lors d’une fusillade entre des soldats camerounais et des militants près de l’école, dans le diocèse de Kumbo au Cameroun.
Une femme membre de la congrégation a été tuée et un pasteur a été blessé, dimanche 22 août, lors d’un service religieux dans la paroisse de l’église presbytérienne de Bali, dans le nord-ouest du pays. Une patrouille militaire a été visée par une embuscade tendue par des séparatistes. Dans la fusillade, des balles perdues ont tué les femmes et blessé le pasteur.
Le conflit dans les régions anglophones du sud-ouest et du nord-ouest du Cameroun s’éternise depuis plus de quatre ans, et s’est intensifié depuis que l’indépendance des deux zones a été symboliquement déclarée le 1er octobre 2017 par les séparatistes, qui étaient regroupés en Ambazonie . Les séparatistes ont choisi la date du 1er octobre en souvenir de l’indépendance de la zone anglophone vis-à-vis du Royaume-Uni en 1961. La partie francophone était devenue indépendante de la France en 1960. Un référendum a ensuite établi la création d’un seul État bilingue. Cependant, les habitants des régions anglophones se plaignent d’être discriminés par rapport aux francophones dans la législation et dans l’éducation.
Le conflit a fait plus de 3 500 victimes et a contraint plus de 700 000 personnes à fuir leur foyer.