AFRIQUE/COTE-D’IVOIRE – Le rôle prophétique de l’Eglise face aux tensions politiques et crise d’identité au sein de la société

Abidjan – « Les déclarations troubles des politiciens ivoiriens depuis quelques temps laisse planer de graves menaces sur la stabilité socio-politique de notre pays surtout à l’approche des élections présidentielles de 2020 » déclare à l’Agence Fides le Père Donald Zagore, théologien ivoirien de la Société des Missions africaines . « Dans un tel contexte socio-politique de plus en plus tendu et inquiétant – continue le Père Zagore – nombreux sont ceux qui se demandent en effet ce que pense l’Eglise de cette situation socio-politique qui de plus en plus s’envenime en particulier sur certaines questions cruciales liées à l’identité ivoirienne et à la récupération ethnique qui secouent aujourd’hui la vie quotidienne des personnes ».
« L’Eglise doit pouvoir anticiper les choses en prenant les devants, au travers de son rôle prophétique. Son engagement pour la paix et la stabilité de cette nation ivoirienne doit être de plus en plus visible, concret et pratique, et surtout à impact. On veut une Eglise qui va au front, qui envahit l’espace, qui se fait le griot du peuple, qui fait bouger les lignes, qui joue les premiers rôles pour ne pas que le politique finisse par imposer sa logique et sa loi ».
« Tout en restant conscient de la nécessité et du strict respect du caractère neutre de son engagement politique, l’Eglise ne doit toutefois pas s’enliser dans une dynamique de démission. Elle doit être certes neutre, mais elle ne doit pas inconsciemment ou consciemment démissionner, mais porter au sein de la société l’annonce de l’Evangile de la paix, de la justice et de la charité » conclut le Père Zagore.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale