AFRIQUE/EGYPTE – Evaluation de la part des Evêques coptes orthodoxes de proposition visant à unifier les dates des Solennités de Noel et de Pâques

Le Caire – Les Evêques de l’Eglise copte orthodoxe seront bientôt appelés à se confronter et à prendre une décision à propos de l’opportunité de concéder aux communautés coptes orthodoxes se trouvant dans les pays occidentaux la possibilité de célébrer la Solennité de Noel le 25 décembre, en concomitance avec les liturgies célébrées à cette date par la très grande majorité des Eglises et communautés chrétiennes présentes en Occident. Le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, au cours d’un séjour en Allemagne, a indiqué que la question aurait été discutée lors de la prochaine réunion du Saint Synode copte orthodoxe, prévu pour le 9 juin prochain au Monastère égyptien d’Anba Bishoy. Des déclarations diffusées par les moyens de communication au cours du séjour allemand du Patriarche copte orthodoxe, il ressort également la disponibilité de ce dernier et l’engagement de l’Eglise copte orthodoxe à trouver une date commune unique pour la célébration de Pâques dans toute les Eglises et les communautés chrétiennes du monde.
La recherche d’une date commune aux Solennités actuellement célébrées à des dates différentes par les différentes communautés et Eglises constitue une question historique prise particulièrement à cœur par Tawadros II depuis le début de son ministère patriarcal. Il a souligné à plusieurs reprises que la diversité des dates de Pâques représente « un problème historique » et qu’il n’a, en soi, aucune implication de foi et de doctrine. Depuis l’Allemagne, Tawadros II a indiqué également que, sur cette question, l’Eglise copte orthodoxe a élaboré une étude approfondie et que les jours pris en considération pour unifier la date des célébrations pascales dans le monde entier sont celles coïncidant avec le deuxième et le troisième Dimanche du mois d’avril.
La sollicitation visant à unifier les dates de célébration de Pâques – comme l’a indiqué en son temps l’Agence Fides – avait déjà été exprimé par le Patriarche copte orthodoxe dans une lettre envoyée en mai 2014 au Pape François à l’occasion du premier anniversaire de sa rencontre au Vatican . Tawadros II avait proposé de nouveau la question en novembre 2014 à Vienne dans le cadre du cinquantenaire de la Fondation Pro-Oriente.
En juin 2015, le Pape François avait, lui aussi, exprimé la disponibilité de l’Eglise catholique à établir une date fixe pour Pâques « de manière à ce qu’elle puisse être fêtée le même jour par tous les chrétiens, catholiques, protestants ou orthodoxes ».
L’unification des dates de célébration de Parques constitue un problème particulièrement ressenti en Afrique du Nord et au Proche-Orient où coexistent sur un même territoire des Eglises et communautés chrétiennes fixant le jour de la Solennité de manière difforme en ayant pour référence les unes le Calendrier julien et les autres le Calendrier grégorien.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale