AFRIQUE/EGYPTE – Le Patriarche Copte Tawadros à la jeunesse égyptienne : “Avec l’invention des téléphones portables, l’ère de l’humanité est terminée”

 20 total views,  1 views today

Le Caire – “Un sociologue a dit : avec l’invention du téléphone portable, l’ère de l’humanité s’est terminée. Et c’est grave : nous avons commencé à mesurer notre humanité avec des outils technologiques, mais les machines n’ont pas de sentiments humains”. Par ces mots percutants, le Pape Tawadros II, Patriarche de l’Église Copte Orthodoxe, a voulu tirer une énième fois la sonnette d’alarme sur les risques de déshumanisation qui menacent une coexistence sociale invasivement conditionnée par l’utilisation et l’influence des réseaux sociaux. Il l’a fait dans un discours ciblé adressé à quelque 200 garçons et filles égyptiens participant au premier “Forum Logos” de la jeunesse de l’Église copte orthodoxe, un rassemblement de jeunes accueilli jusqu’au 30 août prochain au monastère d’Anba Bishoy, dans la région désertique de Wadi Natrun.
Dans son discours aux jeunes chrétiens de Copri, le Pape Tawadros les a également exhortés à cultiver leurs racines familiales et communautaires, à chérir l’éducation reçue de leurs parents, à nourrir des sentiments de compassion pour ceux qui souffrent, et à suivre les traces de ceux qui vivent leur vie avec générosité et gratuité, considérant les autres comme des frères à servir, et non comme des outils à exploiter pour leur propre gain mesquin.
Depuis quelque temps, des secteurs et des membres individuels de l’Église orthodoxe copte s’interrogent de manière critique sur l’impact causé par l’expansion des réseaux sociaux et des médias sociaux dans l’expérience concrète des communautés ecclésiales. Cette approche critique est bien différente du conformisme avec lequel, dans de nombreuses réalités et organisations ecclésiales, on prétend augmenter l’efficacité de la proclamation du témoignage chrétien précisément par la mise en œuvre de stratégies “professionnelles” élaborées de communication “sociale”.
Dans un passé récent , le Pape Tawadros lui-même avait répété que ce ne sont pas les réseaux sociaux et les stratégies de marketing et de communication qui ouvriront les portes du Paradis aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui. “Chaque personne reçoit de Dieu le don du temps, 24 heures sur 24”, a souligné le Patriarche Copte Orthodoxe dans un discours devant les membres du Rotary Club égyptien d’Alexandrie-Pharos, soulignant que si l’on passe la majeure partie de sa vie sur les réseaux sociaux, comme c’est le cas de nombreux jeunes, on finit par jeter ce trésor.