AFRIQUE/ETHIOPIE – Visite de solidarité d’une délégation d’évêques d’Afrique de l’Est

 17 total views,  1 views today

Addis Abeba – Un signe de solidarité est l’occasion de rechercher les meilleures voies possibles pour rétablir la paix dans le pays. C’est ainsi que le Père Anthony Makunde, Secrétaire Général de l’Association des Conférences Episcopales d’Afrique de l’Est , a défini la visite de trois jours effectuée par une délégation de l’AMECEA à la Conférence des Evêques d’Ethiopie . La réunion était axée sur le conflit en cours dans la région du Tigré. “C’était une occasion de partager la meilleure façon de collaborer et d’impliquer les membres de l’AMECEA dans le processus de restauration de la paix”, a déclaré le père Makunde, ajoutant que “l’Église a toujours prêché l’Évangile de la paix et que la guerre n’a jamais été une solution aux problèmes.” Le père Makunde a appelé à continuer à prier pour la paix et à unir les efforts pour accroître l’aide humanitaire aux personnes déplacées à l’intérieur du pays et à celles qui se trouvent dans des camps de réfugiés.
Selon le père Paul Mung’athia Igweta, coordinateur de l’AMECEA pour le département Promotion du développement humain intégral , qui faisait partie de la délégation, “le soutien et la présence physique en Éthiopie sont la clé de la solidarité avec le peuple éthiopien”. Le père Igweta a souligné que la situation dans la Corne de l’Afrique nécessite un dialogue et une compréhension de la part des parties concernées. “Le conflit ne peut être résolu par une solution militaire mais par le dialogue”, a-t-il déclaré, rappelant les efforts déjà déployés pour la construction de la paix par l’Église catholique avec d’autres membres de la Conférence interreligieuse d’Éthiopie , notamment les musulmans, les orthodoxes et les adventistes du septième jour .
Un rapport du CBCE faisant suite à la visite de l’AMECEA au Cardinal Berhaneyesus Demerew Souraphiel, Archevêque métropolitain d’Addis Abeba et président du CBCE, souligne le rôle de l’Eglise catholique dans les processus de construction de la paix et de réconciliation, déclarant que “la Conférence épiscopale éthiopienne a publié un certain nombre de déclarations promouvant le dialogue, la paix et la réconciliation, appelant tous les fidèles et les personnes de bonne volonté à être des instruments de paix. L’Église a joué un rôle important dans la mobilisation de l’aide humanitaire, en coordonnant divers projets d’urgence en collaboration avec ses partenaires”.
Lors de la récente audience du 8 septembre, le pape François a rappelé le drame de l’Éthiopie en ces termes : “Le 11 septembre prochain, l’Éthiopie fêtera la nouvelle année. J’adresse mes salutations les plus cordiales et les plus affectueuses au peuple éthiopien, en particulier à ceux qui souffrent en raison du conflit en cours et de la grave situation humanitaire qu’il a provoquée. Que ce soit un temps de fraternité et de solidarité dans lequel nous écoutons le désir commun de paix”.