AFRIQUE/LIBERIA – Incendie au siège du Secrétariat catholique de la Conférence épiscopale : “J’invite tout le monde à prier pour nous” déclare le Directeur national des Œuvres Pontificales dans le pays

 37 total views,  1 views today

Monrovia – Un incendie s’est déclaré au Secrétariat national catholique de la Conférence épiscopale du Liberia le mardi 19 octobre, vers 10h30. Le Secrétaire Général, le Père Dennis Cephas Nimene, a donné des nouvelles directes à l’Agence Fides.
“Le feu a été repéré au plafond de ma chambre alors qu’heureusement nous travaillions tous dans nos bureaux”, écrit le père Dennis. Le personnel du bureau a tenté à plusieurs reprises de contenir les flammes, mais nous avons dû attendre l’arrivée des pompiers une heure plus tard”, explique le prêtre, qui est également le Directeur National des Œuvres Pontificales Missionnaires au Liberia.
Le bâtiment qui a brûlé abrite également le siège de la direction nationale de l’OMPF. Il n’a pas été possible de récupérer quoi que ce soit”, a déclaré le père Dennis. Les documents ont été détruits par les flammes, ainsi que tous mes effets personnels, livres, vêtements, etc. Nous attendons maintenant l’enquête qui a été ouverte par le Service national des incendies pour déterminer la cause de l’incendie.
Le Secrétaire des Évêques a ajouté qu’il est actuellement hébergé par les Frères de l’hôpital catholique de St John of God et qu’il partage des locaux avec le bureau de Caritas Liberia.
” Dagoberto Campos Salas, Nonce apostolique au Liberia et Archevêque de Forontoniana, l’Archevêque émérite Lewis Zeigler et l’Administrateur diocésain, Gabriel Blamoh Jubwe, entre autres, se sont rendus sur les lieux pour constater la cause des dégâts et exprimer leur sympathie à tout le personnel du Secrétariat. Nous avons reçu de nombreux appels téléphoniques exprimant notre solidarité, notamment de l’Évêque de Gbarnga, Mgr Anthony Fallah Borwah, et de l’Évêque de Cape Palmas, Mgr Andrew Jagaye Karnley”. Le directeur des OPM a conclu en invitant tout le monde à prier pour cette tragédie.