AFRIQUE/NIGER – Menaces de Boko Haram à l’encontre des chrétiens de Diffa sans fuite en masse de la part des fidèles

Niamey – « Les chrétiens ont été menacés mais il est faux qu’ils aient commencé à abandonner la zone en masse » déclare à l’Agence Fides Mgr Anthony Coudjofio, Vicaire général de Niamey, auquel nous avons demandé s’il était vrai que les chrétiens de Diffa, dans le sud-est du Niger, avaient reçu un message de Boko Haram leur laissant trois jours pour quitter la zone sans quoi ils seraient tués.
« J’ai contacté l’association des catholiques de Diffa qui m’a confirmé avoir reçu le message de menaces. Les personnes contactées ont affirmé que le fait est certainement inquiétant mais elles ont ajouté que les forces de sécurité patrouillent la zone, protégeant les églises. Les catholiques, même s’ils sont épouvantés, n’ont pas quitté leurs maisons contrairement aux nouvelles diffusées concernant la fuite des chrétiens de Diffa, des nouvelles sans fondement » indique en conclusion Mgr Coudjofio.
Boko Haram, groupe djihadiste originaire du Nigeria, a élargi ses activités aux pays limitrophes, dont le Niger. La région de Diffa a déjà été touchée plusieurs fois par des attentats de Boko Haram. A la fin du mois de mars, 10 personnes ont trouvé la mort lors d’un attentat suicide perpétré par deux femmes sur le marché d’un village de la région.
Le 11 juin, 64 membres de Boko Haram ont été tués dans le cadre d’un affrontement dur avec la
Multinational Joint Task Force sur le site de Darak, dans la région du Lac Tchad. Le Tchad est un autre pays pris pour cible par le groupe djihadiste. La MNJTF est une force conjointe organisée par les Etats de la région pour combattre Boko Haram.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale