AFRIQUE/NIGER – Zone de libre-échange continentale africaine : un grand pas pour le développement économique de l’Afrique

Niamey – Plus d’un milliard de personnes de 55 pays constituent les bases sur lesquelles sera construite la zone africaine de libre échange continentale , initiative née au cours du Sommet des Etats de l’Union africaine tenu au Niger.
La rencontre qui s’est tenue à Niamey les 7 et 8 juillet derniers a vu réunie l’assemblée des Présidents des pays de l’Union africaine et tous ces Chefs d’Etats ont signé le projet de la ZLEC.
« Désormais les pays d’Afrique seront en mesure de faire circuler et de vendre leurs produits sur l’ensemble du territoire africain sans taxes et autres barrières. L’Afrique devient ainsi un grand marché libre ouvert à tous les africains, un événement dans l’histoire de ce continent » déclare à l’Agence Fides le Père Donald Zagore, théologien ivoirien de la Société des Missions africaines.
« Il d’agit d’un pas important, nécessaire et fondamental pour non seulement une réelle et authentique intégration africaine, mais aussi pour le développement de ce continent. Il était temps que nos chefs d’Etats africains posent des actes concrets pour nourrir ce désir constant de vivre dans l’évidence du quotidien cette unité africaine. En effet, il était vraiment contradictoire de se faire chantre de l’Union Africaine et en même temps cautionner l’existence d’énormes barrières politiques, économiques, monétaires, et commerciales entre nos différents pays qui loin de nous unir nous divisaient et nous éloignaient les uns des autres ».
« Si nous voulons aujourd’hui une Afrique forte, prête non seulement à faire entendre sa voix, mais aussi à gagner des combats à l’international, surtout sur le plan commercial, le chemin de l’unité des forces et des capacités reste incontournable. L’Afrique est une puissance économique et commerciale, mais malheureusement une puissance encore à la traine. Elle est restée longtemps étouffée à cause de son incapacité et de son manque de volonté politique réelle à prendre en main son destin. Aujourd’hui si quelque chose de grand et de beau est née sur le sol africain, le défi majeur est vraiment de concrétiser cette décision » conclut le Père Zagore.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale