AFRIQUE/OUGANDA – Attentat à Kampala : “Les Ougandais sont unis dans la prière”, déclare un missionnaire

 31 total views,  1 views today

Kampala – ” La situation à Kampala est toujours en état d’alerte. Le Parlement reste fermé et on ne sait pas quand il reprendra ses sessions de travail. Les forces de sécurité ont invité les citoyens à rester chez eux autant que possible, en se limitant aux déplacements nécessaires. Les images de kamikazes se faisant exploser, diffusées aux informations, sont certes choquantes mais, malgré cela, la vie continue : les gens doivent ramener leur pain quotidien à la maison. La peur et les obstacles doivent être surmontés, et la prière est une arme extraordinaire”. C’est ce qu’a rapporté à l’Agence Fides Sœur Fernanda Cristinelli, missionnaire combonienne qui travaille en Ouganda comme responsable du “Comboni Children Center” pour la récupération des enfants victimes de trafic dans la capitale Kampala, en parlant de la double explosion qui s’est produite dans la ville près du commissariat de police et du Parlement .
Le bilan s’élève à cinq morts et 33 blessés, “bien que le nombre de victimes, précise Sœur Fernanda, pourrait être plus élevé que ce qui a été rapporté jusqu’à présent, puisque cinq des blessés sont dans un état critique. “Les autorités ougandaises enquêtent sur les attaques, a-t-elle confirmé, et selon les affirmations faites jusqu’à présent, la responsabilité de ces violences devrait incomber aux Forces démocratiques alliées , qui auraient des liens avec l’État islamique. Dans un scénario de panique et de consternation générale face à la violence brutale, “en ces heures agitées, raconte la religieuse, la réponse des fidèles est très sincère : tous les Ougandais sont unis dans la prière.
L’Ouganda, habituellement épargné par le terrorisme, a été le théâtre d’une recrudescence d’attentats le mois dernier : le premier a eu lieu le 23 octobre, lorsqu’une bombe a explosé dans un restaurant de Kampala ; deux jours plus tard, le 25 octobre, une deuxième bombe a explosé dans un bus circulant sur l’autoroute Kampala-Masaka ; une troisième explosion a eu lieu le 29 octobre dans le district de Nakaseke, à 60 kilomètres au nord de Kampala. Les deux premiers attentats ont été revendiqués par l’État islamique.
Sur les 47 millions d’habitants que compte l’Ouganda, les chrétiens représentent environ 85% de la population , tandis que 13% de la population est musulmane et que des minorités suivent des cultes traditionnels.