AFRIQUE/R.D. CONGO – Attaque d’un convoi de civils dans l’est du pays par des membres présumés de l’État islamique

 7 total views,  1 views today

Kinshasa – ” Les islamistes du DAECH-RDC ont tendu une embuscade à 14 voitures et 2 gros camions le matin du 1er septembre vers 10 heures, heure locale, à Ofaye, sur la route Komanda- Eringeti dans le Territoire d’Irumu. C’est ce qu’a rapporté à l’Agence Fides l’ONG congolaise CEPADHO, précisant que le convoi de véhicules en provenance de Bunia et Komanda se dirigeait vers Beni-Butembo .
“Selon nos sources, lors du raid, en plus du pillage et de l’incendie de 16 véhicules, au moins quatre civils ont été tués sur place et 80 autres sont portés disparus. Selon les informations, les assaillants ont profité du mauvais état de la route pour bloquer le convoi d’une centaine de véhicules escortés par des militaires des FARDC et des casques bleus de la MONUSCO “, précise le communiqué envoyé à Fides.
Selon les FARDC, 60 civils initialement portés disparus ont été retrouvés par les militaires. Cependant, 20 personnes sont toujours portées disparues.
CEPADHO estime que “l’attaque n’est pas gratuite car nous savons qu’elle a eu lieu au lendemain de la 7ème prolongation de l’état de siège par l’Assemblée nationale. En fait, il s’agit d’un acte bien planifié à la fois pour saboter l’état de siège et pour semer la méfiance entre la population et les autorités”, souligne le texte.
Le 6 mai, l’état de siège est entré en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, proclamé le 3 mai par le Président Félix Tshisekedi . Dans cet arrêté, le chef de l’État a nommé un gouverneur militaire et un gouverneur adjoint de la police qui assumeront les pouvoirs des autorités civiles pour une période de 30 jours, qui sera ensuite renouvelée. Le Président Tshisekedi a pris cette décision après des décennies de conflit armé dans l’est du pays.
Le DAECH-RDC ou Province centrafricaine de l’Etat islamique, est né de l’évolution des ADF , une formation rebelle d’origine ougandaise qui mène depuis un certain temps des attaques dans l’est de la République démocratique du Congo.