AFRIQUE/R.D. CONGO- Mort du Cardinal Monsengwo : l’Apôtre de la pastorale dans le monde politique

 82 total views,  3 views today

Kinshasa – ” Nous pleurons le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, qui était et restera à jamais une force prophétique pour l’Église en Afrique, surtout dans l’engagement politique pour le triomphe de la justice, de la vérité et de la paix “, écrit à l’Agence Fides le père Donald Zagore, prêtre de la Société des Missions Africaines, à propos du décès de l’Archevêque émérite de Kinshasa, dimanche 11 juillet 2021 à Versailles. Le cardinal était malade depuis un certain temps et avait été hospitalisé pendant quelques jours.
“Avec des figures comme Tchibango, l’Archevêque Joseph Albert Malula vénéré comme l’un des pères fondateurs des églises africaines, notamment celle de Kinshasa, et maintenant Monsengwo, on ne peut pas dire que l’église en Afrique n’a pas eu de grands prophètes. ” En effet, , le Congo peut être considéré non seulement comme le poumon écologique de l’Afrique, mais aussi comme son poumon spirituel, en raison des prophètes qu’il a donnés à l’église locale “, explique le théologien ivoirien.
Le Cardinal Malula est considéré comme l’Apôtre africain de l’inculturation. “Son grand désir était d’avoir une Église congolaise dans un État congolais. Voir le Christ incarné, vivant dans la réalité congolaise a été le moteur de son action pastorale. Un combat qu’il a mené jusqu’à la fin de sa vie.”
Comme Malula l’a fait avec l’inculturation, le Cardinal Monsengwo a ouvert pour l’homme africain en général et pour l’Église en Afrique, un champ pastoral fondamental avec sa lutte politique. Le Cardinal est en effet considéré comme l’apôtre de la pastorale dans le monde politique. “Monsengwo a immédiatement compris que la sphère politique ne peut être étrangère à l’Eglise”, conclut Zagore. Le salut est une réalité complète et doit être étendu à toutes les sphères de la société africaine, en particulier vers les zones où la souffrance est la plus grande.”