AMÉRIQUE/ARGENTINE – 23 juillet : Journée nationale de prière pour les victimes du Covid

 72 total views,  1 views today

Buenos Aires – La Conférence Épiscopale d’Argentine a appelé à une journée nationale de prière pour ceux qui ont perdu la vie à cause du Covid-19, invitant toutes les communautés du pays à se joindre à la prière le vendredi 23 juillet, “pour demander au Seigneur le repos éternel pour les victimes et la consolation et la force pour leurs familles et amis”.
En présentant cette initiative, les Évêques invitent à célébrer ce jour-là la messe des défunts dans toutes les cathédrales, paroisses, chapelles et cimetières, ainsi qu’à organiser “d’autres moments de prière pour faire mémoire en particulier des défunts de chaque communauté, en invitant les membres des familles à y participer en présence ou virtuellement, selon les possibilités et les initiatives locales, dans le respect des règles sanitaires”.
Le communiqué de la Commission exécutive du CEA, envoyé à Fides, conclut en souhaitant que ” la foi en Christ mort et ressuscité renouvelle notre espérance et nous fortifie dans cette situation difficile, nous unissant dans la douleur pour les pertes et dans la confiance en la miséricorde de Dieu”.
Le Secrétariat national pour la liturgie a préparé quelques “orientations et propositions” pour les célébrations de cette journée. L’aide présente des orientations pour la messe des défunts et un schéma de célébration à organiser dans la communauté ou même dans la famille.
Avec une population de 44,94 millions d’habitants, l’Argentine compte 4 769 142 personnes infectées par le Covid 19 et 101 955 décès. Dans le récent document final de la Semaine sociale 2021 , il est écrit que “la pandémie de Covid-19 ne s’arrête pas, de nouvelles souches, de nouvelles variantes apparaissent, et il faudra beaucoup de temps pour que la vaccination à l’échelle mondiale nous fasse penser à un retour à la normale. Cette pandémie a frappé très durement tout le monde dans les secteurs de la santé, du social, de l’économie, de l’éducation, de la famille, et surtout la population la plus vulnérable. L’inégalité se manifeste même dans la distribution des vaccins.