AMÉRIQUE/BRÉSIL – Les approches différentes et convergentes de la mission : le cours pour les missionnaires Ad Gentes

 64 total views,  1 views today

Brasilia – Offrir une formation missionnaire spécifique aux missionnaires envoyés en mission Ad Gentes, à l’intérieur et à l’extérieur du Brésil : tel est l’objectif général du Cours Ad Gentes promu par le Centre Culturel Missionnaire , organe de la Conférence Nationale des Evêques du Brésil . Le cours intensif de trois semaines se déroulera du 1er au 19 novembre, en mode virtuel, en raison des restrictions dues à la pandémie, avec des cours quotidiens de quatre heures chaque matin et la possibilité d’approfondir l’étude l’après-midi.
Les destinataires sont des missionnaires, des diacres, des personnes consacrées, des séminaristes, des laïcs sur le point d’être envoyés dans la mission Ad Gentes. Il y a 20 participants à ce cours, y compris des laïcs, des religieux et religieuses et des prêtres qui se préparent, sont en processus de discernement ou sont déjà en mission.
Le texte éclairant du cours est le passage de l’Évangile de Luc , le bon Samaritain, qui “vit, eut de la compassion et vint à lui”. Ainsi, les disciples de Jésus sont invités à collaborer à la construction du Royaume de Dieu. La formation des missionnaires est un facteur fondamental pour le développement des activités”, dit la présentation du cours, “Il faut avant tout les responsabiliser et les qualifier à travers un débat interdisciplinaire qui indique des voies d’action, qui provoquent une identité ecclésiale renouvelée, en phase avec la situation historique actuelle. Le cours est axé sur la personne du missionnaire. La formation se déroule à travers des approches différentes et convergentes de la mission : dimension humaine-affective ; biblique ; historique ; socio-environnementale et géographique ; théologique ; ecclésiale ; anthropologique ; pédagogique ; spirituelle”.
A l’ouverture de la formation, l’Évêque auxiliaire de Rio de Janeiro et secrétaire général de la CNBB, Mgr Joel Portella Amado, a adressé aux participants “le mot d’un frère qui vous admire et vous remercie”. L’Évêque, qui est également président du CCM, a réfléchi au “oui” des missionnaires et a souligné la fraternité de toute la famille humaine : “le missionnaire et la missionnaire quittent la tranquillité, pour ainsi dire, de leur région, pour montrer, pour témoigner, que tous sur la face de la terre sont frères et sœurs”.