AMERIQUE/BRESIL – Quatre priorités en vue de l’élaboration du Programme missionnaire national

Brasilia – Formation missionnaire, mission ad gentes, animation missionnaire et engagement prophétique dans le domaine social : telles sont les quatre priorités mises en avant par la 36ème Assemblée du Conseil missionnaire national réuni du 4 au 7 avril à Brasilia au siège des Œuvres pontificales missionnaires, priorités qui devront être prises en considération dans le cadre du Programme missionnaire national.
Selon les informations diffusées par la Conférence épiscopale, parvenues à Fides, la Direction du COMINA continue à travailler à la rédaction du texte à présenter lors de l’Assemblée de la Conférence épiscopale du Brésil du mois de mai prochain. Pour chaque priorité en effet sont proposés trois projets qui devraient contribuer à réveiller la mission et l’activité missionnaire au sein de l’Eglise au Brésil, et pas seulement dans les cas qui concernent spécifiquement la mission.
A l’Assemblée du COMINA, ont participé 64 personnes, représentants de différents Conseils missionnaires, d’organisations de laïcs, d’instituts de vie consacrée, provenant des 18 régions de la CNBB. « Une fois approuvé, le programme offrira des lignes d’action que chaque région pourra mettre en œuvre suivant sa propre réalité » a expliqué l’Evêque auxiliaire de Sao Luis et Président de la Commission pour l’action missionnaire de la CNBB, S.Exc. Mgr Esmeraldo Barreto Farias. L’objectif est que l’Eglise au Brésil « puisse être davantage missionnaire et que, en cheminant ensemble, en vivant ce grand esprit missionnaire, elle puisse contribuer à la construction d’un Brésil juste, pacifique et fraternel ».
L’Assemblée du COMINA a été précédée par la rencontre de la Commission avec les Evêques responsables de l’action missionnaire au niveau régional. Ces derniers ont travaillé aux conclusions du processus d’élaboration du Programme missionnaire national, fruit des Assemblées qui ont eu lieu dans les régions au cours de l’année 2018. Au cours de la rencontre a également été évalué le travail de la Commission au cours des quatre dernières années, avec une attention particulière aux expériences missionnaires, aux congrès missionnaires et aux missions populaires. « Tout cela a contribué à nous ouvrir à la conscience missionnaire et c’est ce que nous voulions : rendre chaque baptisé, tout chrétien, en mesure de découvrir qu’il est appelé par Dieu à suivre Jésus-Christ et à vivre la mission en famille et dans les différents milieux où il se trouve » a déclaré Mgr Esmeraldo Barreto Farias.
Les Evêques ont réfléchi au programme missionnaire ad gentes, aux initiatives dans le cadre de la CNBB et au niveau régional, dans le cadre de la vie missionnaire hors du Brésil. « Il s’agit d’un moment surprenant : voir ce qui se passe à Timor Est ; la présence missionnaire au Mozambique : les brésiliens y sont plus de 115, hommes et femmes, laïcs, prêtres, religieux et religieuses et en Guinée Bissau, où œuvrent entre 30 et 40 brésiliens ».

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale