AMÉRIQUE/COLOMBIE – La libération de Sœur Gloria, un moment de joie longtemps attendu par l’Église en Colombie

 15 total views,  5 views today

Bogota – Monseigneur Mario de Jesús Álvarez Gómez, Évêque d’Istmina-Tadó, président de la Commission pour les Missions de la Conférence épiscopale de Colombie, a confirmé le 9 octobre, à travers un message vidéo, la libération de la missionnaire Sœur Gloria Cecilia Narváez, enlevée au Mali le 7 février 2017. Elle se consacrait au travail missionnaire surtout avec les plus jeunes . “En tant que Président de la Commission des missions de l’épiscopat colombien, a-t-il déclaré, c’est avec une immense joie que j’annonce la libération de Sœur Gloria Cecilia Narváez, religieuse de la Congrégation des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée, qui a été récemment libérée au Mali en Afrique”. Monseigneur Álvarez Gómez a remercié le Saint-Siège, la Nonciature Apostolique de Colombie et la Conférence épiscopale de Colombie pour leurs efforts. “Nous rendons gloire et bénédiction à Dieu pour ce moment de joie de l’Église universelle et de l’Église en Colombie”, a-t-il conclu.
Le gouvernement colombien a également exprimé sa satisfaction quant à la libération de Sœur Gloria, selon les agences internationales. La Vice-présidente et Ministre des Affaires étrangères colombienne, Marta Luc¡a Ram¡rez, a souligné dans un communiqué qu’il s’agissait “d’un objectif que le gouvernement national s’était fixé et pour lequel il avait travaillé avec le président Duque pendant de nombreux mois, dans le cadre de multiples contacts et demandes d’aide internationale, tenus personnellement avec différents dirigeants en Afrique”.
Le 7 février 2021, quatre ans après l’enlèvement de la religieuse colombienne, “l’Église continue de prier pour sa santé et sa prompte libération”, a déclaré Mgr Francisco Javier Múnera Correa, Évêque de San Vicente del Caguán et président de la Commission épiscopale d’animation missionnaire. L’Évêque a réitéré l’appel à la libération, au respect de sa dignité humaine et de son statut de religieuse, entièrement dédiée au service des plus démunis en terre de mission. Exprimant son encouragement et sa proximité aux religieuses de la Congrégation des Sœurs Franciscaines de Marie Immaculée, à laquelle appartient Sr Gloria Cecilia, Múnera Correa leur a rappelé que “les Évêques n’ont pas oublié Sr Gloria Cecilia et demandent son retour immédiat”.
Un an plus tôt, le 6 février 2020, lors des travaux de l’Assemblée plénière de la Conférence épiscopale colombienne, trois ans après l’enlèvement, Mgr Mario de Jesús Álvarez Gómez, Évêque d’Istmina-Tadó et membre de la Commission d’animation missionnaire, affirmait avec force : ” Non, nous n’avons pas oublié Sœur Gloria Cecilia Narvaez, nous sommes unis dans la prière confiante à Dieu pour que le Seigneur touche le cœur de ces personnes et que la religieuse retrouve la liberté “. .