AMÉRIQUE/COLOMBIE – L’emprisonnement de Sr Gloria Cecilia Narvaez : témoignage de la mission évangélisatrice

 13 total views,  3 views today

Cartagena – “Comme Jésus, Sœur Gloria consacrait sa vie à la lutte contre la maladie, l’injustice et la marginalisation. Son témoignage missionnaire, dans des contextes tels que le Mali, lui a valu des incompréhensions allant jusqu’à l’emprisonnement”. C’est ce qu’écrit le père Rafael Castillo Torres, prêtre colombien de l’Archidiocèse de Cartagena et directeur du Programa de Desarrollo y Paz del Canal del Dique, en rappelant la sœur Gloria Cecilia Narvaez aux mains des ravisseurs depuis le 7 février 2017 . Le 1er juillet 2017, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans , la branche d’Al-Qaïda basée au Mali, en Afrique, avait revendiqué l’enlèvement de la religieuse colombienne de la Congrégation des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée .
“Nous avons appris d’elle, par le témoignage de ses sœurs, qu’elle accepte cette persécution avec courage, fidèle à l’Évangile”, écrit le père Rafael, en la rappelant parmi les 340 millions de frères dans la foi persécutés dans le monde. ” Sœur Gloria Cecilia a su offrir sa vie en échange d’une autre jeune sœur, en surmontant ses peurs et en ne fuyant pas les menaces. Elle est un témoin de la mission d’évangélisation.”
Malgré la situation critique au Mali, les sœurs ont continué à réaffirmer leur choix missionnaire en annonçant clairement leur message. Le prêtre colombien rappelle que “l’emprisonnement de Sœur Gloria confirme que ceux d’entre nous qui suivent Jésus découvrent le Mystère ultime de la réalité à partir de son amour et de son extrême dévouement aux êtres humains. Dans cet emprisonnement, les croyants voient Dieu lui-même identifié à Sœur Gloria Cecilia, mais aussi à tous ceux qui souffrent. C’est le Dieu qui crie contre l’injustice et qui pardonne, même si cela peut paraître incroyable, tous les bourreaux de tous les temps. C’est le Dieu en qui tous les chrétiens croient, ont confiance et espèrent. Rien ne l’arrêtera dans cet effort pour sauver et soigner tous ceux qui lui sont confiés.”
Face au drame de la religieuse de Nariño, enlevée alors qu’elle accomplissait sa mission à Karangasso, au Mali, à la persécution de tant de frères et sœurs et aux églises brûlées et détruites, le père Rafael exhorte chacun à persévérer dans la prière pour ceux qui sont persécutés, en se rappelant toujours que Jésus a donné sa vie sur la croix. Le prêtre nous invite à rester vigilants à l’appel du Seigneur en accueillant nos frères et sœurs qui ont besoin d’aide et à reconnaître que le rejet de l’Évangile aujourd’hui se manifeste aussi par une violence aveugle contre la conscience de l’être humain.