AMÉRIQUE/COSTA RICA – Appel des évêques : “La vague de corruption et de criminalité qui dévaste notre société est inacceptable”

di | 05/19/2022

San José – ” En tant que pasteurs du peuple de Dieu, nous lançons un appel véhément pour endiguer la vague de violence et de délinquance qui touche notre nation ” : c’est ce que demandent les Evêques du Costa Rica dans la déclaration publiée le 17 mai, signée par le président et le secrétaire général de la Conférence épiscopale, respectivement Monseigneur José Manuel Garita Herrera, évêque de Ciudad Quesada, et Monseigneur Daniel Francisco Blanco Méndez, évêque auxiliaire de San José.
Dans la déclaration, reçue par Fides, il est fait référence aux violences survenues ces dernières heures dans la province de Limon, dénoncées par l’évêque local, Monseigneur Javier Román Arias : ” des faits que nous condamnons et qui doivent nous appeler tous à l’action “. Les actes de violence ont impliqué un prêtre, dans la paroisse où il officie, et une personne assassinée dans un centre éducatif. De tels événements “remplissent notre société de chagrin et de deuil”, ont écrit les évêques. Nous sommes solidaires de la province de Limon, de toutes les personnes de bonne volonté qui habitent ce territoire bien-aimé”.
La Conférence des évêques appelle les autorités à “mettre en œuvre les actions nécessaires pour lutter efficacement contre la criminalité”. “Pendant des années, nous étions heureux d’être un pays de paix, mais la réalité nous frappe jour après jour, avec des actes de violence, une augmentation de la criminalité et des incursions du trafic de drogue. Il est inacceptable que, aux yeux des gens bons et honnêtes, la vague de corruption et de criminalité dévaste notre société”.
Les évêques invitent à “ne pas perdre l’espoir, à mettre notre confiance en Jésus-Christ”, face à des événements aussi douloureux qui se produisent “dans beaucoup de nos communautés, dans tout le pays”. Enfin, ils proposent que le jeudi 19 mai, les messes et l’adoration eucharistique dans les communautés soient consacrées à la prière pour la paix. “Dans notre appel aux autorités, nous exhortons toutes les forces politiques à chercher ensemble des solutions pour protéger notre nation.”
Les évêques du Costa Rica dénoncent depuis longtemps les graves problèmes de la nation, parmi lesquels la violence endémique, le crime organisé, le trafic de stupéfiants, la corruption… Au nouveau président de la République, Rodrigo Chaves Robles, élu le 3 avril, ils ont remis un document sur les principaux défis que, selon eux, la société costaricienne doit affronter, en lui offrant leur collaboration .

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.