AMÉRIQUE/ÉTATS-UNIS – L’accueil des migrants “peut renouveler votre ministère, vos paroisses, n’ayez pas peur”, exhorte l’Évêque d’El Paso

 99 total views,  3 views today

Texas – Mgr Mark J. Seitz, Évêque d’El Paso, Texas, a encouragé les Évêques des États-Unis, réunis virtuellement pour l’Assemblée de printemps, à trouver les moyens les plus appropriés pour accueillir dans leurs diocèses ce qui pourrait être un nombre croissant de migrants, et à les servir comme ils serviraient le Christ. “Je suis ravi d’inviter chaque diocèse à voir comment vos églises pourraient participer à la belle expérience de l’accueil des migrants et du partage de leurs histoires”, a déclaré Monseigneur Seitz le 18 juin, dernier jour de l’Assemblée de trois jours. “Ce n’est pas seulement une expérience pour les diocèses frontaliers, mais cela peut être une invitation pour toute l’Église à accueillir le Christ dans l’étranger, avec compassion, dignité et hospitalité”, a-t-il déclaré. “Cela peut renouveler votre ministère. Il peut renouveler vos paroisses. N’ayez pas peur de leur tendre la main.”
Ses propos faisaient référence à une présentation de l’Évêque auxiliaire de Washington, Mario E. Dorsonville, qui, en tant que président de la Commission épiscopale sur les migrations, a fait part de l’état d’avancement de divers projets d’immigration en attente d’une action du Congrès. L’Église croit en la dignité de chaque personne, “quel que soit son statut d’immigration”, a déclaré Mgr Dorsonville. En tant qu’Évêque d’un diocèse frontalier, Mgr Seitz a déclaré : “Je vois le Christ frapper à notre porte, présent dans les personnes en mouvement.” Ils font, selon lui, “partie d’un grand exode centraméricain, des gens qui fuient la mort, la pauvreté, la violence, la persécution et qui cherchent l’espoir”.
À l’occasion de la récente Journée mondiale des réfugiés, la Conférence des Évêques catholiques des États-Unis a rappelé que “depuis deux décennies, la Journée mondiale des réfugiés est célébrée chaque année aux États-Unis et dans le monde entier pour sensibiliser au sort des réfugiés et des autres personnes déplacées de force. Au cours des trois dernières années consécutives, les États-Unis ont accueilli un nombre sans précédent de réfugiés. Avec l’assouplissement des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, ainsi qu’une décision présidentielle révisée pour cette année, il existe désormais une voie pour le programme américain d’admission des réfugiés. Actuellement, le monde est confronté à la plus grande crise de migration forcée depuis la Seconde Guerre mondiale, avec près de 80 millions de personnes déplacées de force dans le monde et 25 millions de réfugiés parmi elles, dont environ la moitié sont des enfants.”

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.