AMÉRIQUE/ÉTATS-UNIS – Le nombre d’interventions des patrouilles frontalières américaines est le plus élevé depuis plus de deux décennies

 31 total views,  1 views today

Texas – La US Border Patrol a fait état de près de 180 000 interventions pour arrêter les migrants le long de la frontière américano-mexicaine en juin 2021, le total mensuel le plus élevé depuis plus de deux décennies.
Le nombre de détentions mensuelles était tombé à 16 182 en avril 2020, peu après que l’épidémie de coronavirus ait forcé la fermeture de la frontière sud-ouest et ralenti les migrations dans une grande partie du monde. Mais les cas d’arrestations de migrants ont augmenté de façon spectaculaire depuis lors, atteignant 178 416 en juin, selon les derniers chiffres de l’U.S. Customs and Border Protection , l’agence fédérale qui comprend la Border Patrol.
Le chiffre de juin est le total mensuel le plus élevé depuis mars 2000 et dépasse de loin le pic enregistré lors de la dernière grande poussée migratoire à la frontière américano-mexicaine en mai 2019. Les estimations préliminaires montrent que le nombre de rencontres de migrants a probablement encore augmenté en juillet.
Pas plus tard qu’en mai 2019, les Évêques du Mexique s’étaient exprimés sur le sujet : à propos des caravanes continues de migrants, les Évêques ont confirmé leur volonté d’être “l’Église samaritaine, soucieuse de soulager autant que possible la douleur des migrants, attendant avec impatience une politique migratoire sans ambiguïté ni naïveté, dans le plein respect des droits de l’homme.”
En ce qui concerne les chiffres pour 2021, l’Église catholique, par l’intermédiaire de Mgr Mark Joseph Seitz, Évêque du diocèse d’El Paso, a exprimé sa gratitude pour la visite et pour l’attention de la vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, sur les facteurs qui poussent les immigrants à venir aux États-Unis. Il a également apporté les salutations de l’Archevêque José H. Gomez, Chef de l’Archidiocèse de Los Angeles et Président de la Conférence des Évêques catholiques des États-Unis, rappelant l’importance du problème à la frontière : ” Les frontières sont des lieux où se déroule le drame de la vie humaine – ses souffrances et ses aspirations – et nous placent devant un choix moral : soit construire des ponts, soit se heurter à des murs de peur ” .