AMÉRIQUE/ÉTATS-UNIS – Les Évêques appellent à “promouvoir une procédure régulière dans le système d’immigration”

 243 total views,  1 views today

Washington – Face à l’annonce du Département américain de la Sécurité intérieure de soumettre certaines familles de migrants à des procédures d’expulsion accélérées, un processus par lequel les fonctionnaires de l’immigration peuvent rapidement, et sans audience, expulser des non-citoyens soupçonnés d’être entrés récemment aux États-Unis sans inspection, Mgr Mario E. Dorsonville, Évêque auxiliaire de Washington et Président du Comité sur les migrations de la Conférence des Évêques catholiques des États-Unis, a publié la déclaration suivante :
“En février, nous avons confirmé les décrets signés par le président concernant la suppression des obstacles et le rétablissement d’une procédure régulière dans le système d’immigration légale. L’application régulière de la loi est essentielle pour que l’État de droit se développe conformément au bien commun, et nous ne pouvons pas avoir un système d’immigration “équitable, ordonné et humain” sans de solides protections de l’application régulière de la loi.
“Par conséquent, nous demandons instamment à l’administration de faire marche arrière en ce qui concerne le recours accru aux déportations accélérées, de réexaminer l’utilisation des autorités du titre 42 et de promouvoir véritablement une procédure régulière, conformément aux engagements passés. Nous renouvelons également l’appel que j’ai lancé en avril à mes frères évêques le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, en écho au Pape François : travaillons ensemble en tant que nation pour accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants conformément à la dignité que leur confère Dieu. Conscients des problèmes de santé publique, nous encourageons les politiques soutenues par un raisonnement scientifique solide et nous nous opposons à celles qui ont un impact insupportable sur les familles, les enfants et les autres populations vulnérables. Enfin, nous saluons les récents efforts de l’administration pour élargir l’accès à la vaccination des migrants, ce qui est essentiel pour limiter la propagation du COVID-19. “
La déclaration se termine par une prière : “En cette Année Saint-Joseph, nous prions le Saint Patron des familles d’intercéder en faveur des familles migrantes vulnérables, notamment celles qui voyagent avec des enfants et des personnes âgées”.
Les expulsions au titre 42 sont des renvois par le gouvernement des États-Unis de personnes qui ont récemment séjourné dans un pays où une maladie transmissible était présente. L’étendue de l’autorité pour les expulsions liées à la contagion est établie par la loi dans 42 USC § 265. Pendant la pandémie de COVID-19, l’administration Trump a utilisé cette disposition pour bloquer de manière générale l’entrée par voie terrestre de nombreux migrants. Le programme a été poursuivi par l’administration Biden.
Depuis le 30 juillet, le département américain de la sécurité intérieure a lancé un programme de rapatriement des Salvadoriens, des Honduriens et des Guatémaltèques avec la mise en place de vols d’évacuation accélérée.
Il est largement admis que le recours à cette procédure porte atteinte à la régularité de la procédure et empêche l’accès aux protections garanties par le droit national et international.
Selon les statistiques du ministère américain de la sécurité intérieure, en juin 2021, 62 309 Salvadoriens ont été trouvés à la frontière sud des États-Unis.