AMÉRIQUE/ÉTATS-UNIS – Solidarité des Évêques avec le peuple cubain : que nos pays grandissent dans l’amitié, la justice et la paix

 68 total views,  3 views today

Washington – ” Alors que les manifestations se poursuivent à Cuba et au sein de la diaspora aux États-Unis, nous souhaitons exprimer notre solidarité, comme celle de nos frères Évêques aux États-Unis, à nos frères de l’Épiscopat cubain et à tous les hommes et femmes de bonne volonté à Cuba. Comme l’ont déclaré les Évêques cubains dans leur communiqué du 12 juillet, “une solution favorable ne sera pas atteinte par des impositions, ni en invoquant la confrontation, mais par une écoute mutuelle, où l’on recherche des accords communs et où l’on prend des mesures concrètes et tangibles qui contribuent, avec la contribution de tous les Cubains, sans exception, à la construction de la Patrie”. Voici la déclaration signée par l’archevêque José H. Gomez de Los Angeles, Président de la Conférence des Évêques catholiques des États-Unis , et l’Évêque David J. Malloy de Rockford, Président du Comité pour la justice internationale et la paix de l’USCCB, concernant les derniers événements à Cuba.
Le texte, envoyé à Fides, continue : “Dans le même esprit que les Évêques cubains, nous exhortons les États-Unis à rechercher la paix qui découle de la réconciliation et de la concorde entre nos pays. Depuis des décennies, la Conférence des Évêques catholiques des États-Unis, en collaboration avec le Saint-Siège et les Évêques cubains, appelle à un engagement culturel et commercial fort entre les États-Unis et Cuba afin d’aider l’île à atteindre une plus grande prospérité et une transformation sociale. Nous prions pour que Notre-Dame de Charité du Cobre, notre mère, veille sur ses enfants à Cuba et qu’ensemble, nos pays puissent grandir dans l’amitié, dans l’intérêt de la justice et de la paix”.
Les Évêques américains ont toujours été proches du peuple cubain, exprimant même leur désaccord avec certaines actions menées par les autorités américaines, comme en janvier dernier : ” En tant que Président de la Commission de l’USCCB pour la justice internationale et la paix, je voudrais exprimer mon profond désaccord avec la décision du secrétaire Pompeo d’ajouter Cuba à la liste des États qui parrainent le terrorisme ” .
La déclaration des Évêques intervient à un moment très sensible pour Cuba, où la situation sanitaire se dégrade : le nombre d’infections par coronavirus par habitant à Cuba est le plus élevé de toute l’Amérique latine. L’île, qui compte 11 millions d’habitants, a signalé près de quatre mille cas la semaine dernière. On a enregistré 61 décès au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à 288 392 le nombre de diagnostics positifs et à 1 966 le nombre de décès depuis que les premiers cas de la maladie ont été enregistrés en mars 2020, selon le ministère de la Santé publique . Ce chiffre est neuf fois supérieur à la moyenne mondiale. L’augmentation des infections coïncide avec la précarité du système de santé, qui a subi une pression supplémentaire en raison des manifestations antigouvernementales qui ont récemment éclaté dans le pays.
Les médias internationaux indiquent que le président américain Joe Biden a demandé au département d’État de revoir la politique relative aux envois de fonds depuis les États-Unis, afin de garantir que l’argent que les Cubano-Américains envoient chez eux aille directement à leurs familles, sans les coupures ordonnées par le régime. Il a également exprimé sa volonté de travailler avec les organisations internationales pour accroître l’aide humanitaire à Cuba.