AMERIQUE/HAITI – Trois semaines après le tremblement de terre, l’aide est toujours d’urgence ; vague de solidarité parmi les catholiques haïtiens

 19 total views,  4 views today

Port au Prince – Trois semaines après le terrible tremblement de terre qui a frappé Haïti le 14 août dernier, faisant plus de 2 000 morts et des centaines de blessés, la population continue de souffrir du manque d’assistance et d’aide. L’accès aux produits de première nécessité n’est toujours pas garanti et, parmi les dégâts constatés, plusieurs églises ont également été détruites ou gravement endommagées. “Jusqu’à présent, nous n’avons pas reçu de tentes. Les gens dorment sur le sol. Il n’y a pas d’eau, pas d’électricité, pas de nourriture, pas de vêtements”, a déclaré le Cardinal Chibly Langlois, Évêque du diocèse des Cayes, à la presse locale il y a deux jours, ajoutant : “Par miracle, nous nous en sommes sortis indemnes, mais de nombreuses personnes ont perdu la vie, dont le père Jacques Percy, un prêtre diocésain à la retraite”. Le Cardinal lui-même a été blessé lors du tremblement de terre.
Selon un premier bilan partiel, le diocèse des Cayes a enregistré jusqu’à présent 682 morts, 2 175 blessés, quelque 11 500 maisons endommagées et 111 églises détruites. Dans le diocèse de Jérémie, 26 églises ont subi des dommages importants, dont la cathédrale Saint-Louis, tandis que 11 se sont effondrées.
Le Père Renold Antoine, C.Ss.R, Missionnaire Rédemptoriste, informe l’Agence Fides d’une initiative particulière. “En l’absence d’une bonne coordination de la distribution de l’aide par le gouvernement national et devant l’impossibilité d’atteindre les endroits les plus reculés qui ont été dévastés par le tremblement de terre du 14 août, les fidèles catholiques de l’Archidiocèse métropolitain de Port-au-Prince s’organisent pour venir en aide aux victimes du sud d’Haïti. Ces dernières semaines, dans la paroisse rédemptoriste de Saint-Gérard, on a assisté à un élan de solidarité inhabituel de la part des paroissiens qui ont partagé le peu qu’ils avaient avec ceux qui ont tout perdu et qui ont besoin de notre aide en ces temps difficiles”.
Les jeunes des différents groupes de jeunes de la paroisse se sont affairés à préparer des sacs de nourriture”, explique le missionnaire, “Cette démonstration de solidarité et de générosité est une mise en œuvre des paroles de Jésus dans l’Évangile : … J’avais faim et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger et vous m’avez accueilli”. J’avais faim et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger et vous m’avez accueilli. J’étais nu et vous m’avez habillé, j’étais malade et vous m’avez guéri “.
Le père Renold Antoine remercie tous ceux qui participent à cette campagne de collecte de denrées alimentaires non périssables, d’articles d’hygiène, de vêtements en bon état, de couvertures et de draps : “Que cet élan de générosité soit contagieux et atteigne toutes les régions du pays, afin que nous puissions nous unir comme un seul peuple pour sauver notre bateau commun, qui est Haïti. Que notre Mère du Perpétuel Secours, Patronne d’Haïti, intercède pour nous, afin que nous puissions continuer à marcher ensemble pour réconcilier la nation avec elle-même et regarder l’avenir avec espérance !”