AMÉRIQUE/MEXIQUE – Cent ans après l’attentat, l’année jubilaire extraordinaire s’ouvre dans la basilique de Guadalupe

 10 total views,  1 views today

Mexico – Le Cardinal Carlos Aguiar Retes, Archevêque de Mexico, a béni et ouvert la Porte Sainte de la Basilique de Guadalupe, dimanche 14 novembre, à l’occasion du 100e anniversaire de l’attentat à la bombe contre l’image de la Vierge de Guadalupe, le 14 novembre 1921, au cours duquel, par miracle, la tilma de San Juan Diego n’a pas été endommagée. L’ouverture de la Porte Sainte marque le début d’une année jubilaire extraordinaire, qui se terminera le 20 novembre 2022, solennité du Christ Roi de l’Univers, au cours de laquelle les fidèles pourront obtenir une indulgence plénière dans les conditions habituelles établies par la Pénitencerie Apostolique.
Selon les informations transmises à l’Agence Fides par Desde la fe, le service d’information de l’Archidiocèse de Mexico, l’acte de vandalisme s’est produit le matin du 14 novembre 1921, lorsqu’un homme, vraisemblablement un employé du Secrétariat privé de la Présidence, a placé une bombe cachée dans un bouquet de fleurs, devant l’image sacrée. La détonation a endommagé l’autel et les sculptures en marbre qui le flanquaient, ainsi qu’un crucifix en bronze de 34 kg qui a été plié par l’onde de choc. Même les fondations de l’ancienne cathédrale ont été endommagées, mais le verre recouvrant l’image de la Vierge n’a même pas été rayé.
Cet attentat à la bombe a suscité une grande indignation parmi les Mexicains, car en plus d’être un grave acte sacrilège, il menaçait l’identité des Mexicains, puisque la Vierge de Guadalupe était la bannière avec laquelle le Père de la Patrie, le prêtre Miguel Hidalgo, avait invité le peuple à se joindre à la lutte pour l’indépendance du pays. Elle a également constitué un antécédent à la guerre des Cristeros qui a ensanglanté le pays entre 1926 et 1929.