AMERIQUE/MEXIQUE – Contribution quotidienne des enseignants à la formation d’une culture plus humaine, plus fraternelle et plus solidaire

Mexico – « C’est avec gratitude que nous voulons féliciter tous les enseignants de notre pays, reconnaissant leur précieuse contribution quotidienne à la création d’une culture toujours plus humaine, plus fraternelle et plus solidaire ». C’est ainsi que débute le Message du responsable de la Pastorale de l’éducation et de la culture de la Conférence épiscopale du Mexique, S.Exc. Mgr Enrique Diaz Diaz, Evêque d’Irapuato, à l’occasion de la fête des enseignants, message qui remercie ces derniers, les qualifiant « d’opérateurs indispensables dans l’effort éducatif quotidien au sein de notre nation ».
« Le travail profondément humain d’un enseignant en classe ne pourra jamais être remplacé puisqu’il n’est pas seulement un transmetteur de connaissances, de techniques ou de compétences » indique le texte parvenu à Fides, mais expression du soin, de l’affection et du dévouement que tout être humain requiert dans son chemin de compréhension de la réalité. Chaque centre éducatif pour la petite enfance, préscolaire, toute école primaire, secondaire, supérieure ou technologique et tout établissement universitaire « constituent un espace où la personne forge sa propre conception d’elle-même, de sa réalité, de l’histoire, du monde et de Dieu, en pleine responsabilité et liberté. Ce n’est qu’au travers d’un parcours éducatif qui implique le dialogue et la rencontre que la personne découvre d’être appelée à répondre aux questions fondamentales de la vie : qui suis-je ? comment puis-je être utile à ce monde ? quelles sont les capacités au travers desquelles je peux transformer constamment ce3tte réalité en une réalité toujours plus positive et pleine et par suite parvenir au bonheur ? comment faire des choix de vie solides et cohérents face à la réalité historique à transformer ? ».
Les Evêques appellent par suite tous les citoyens à « promouvoir une éducation solidaire, la main dans la main avec toute institution éducative », soulignant : « Le temps est à la prudence, au renforcement de l’Etat de droit, à la génération de certitudes en matière de décisions publiques, de réflexion au plus haut niveau et de transparence de la part de tous, ainsi que de solidarité envers les plus nécessiteux ». Ils invitent à relever avec responsabilité les grands défis de notre époque et en particulier s’adressent aux parents « qui sont les principaux responsables de l’éducation des enfants et des jeunes afin qu’ils s’engagent toujours davantage dans la vie de l’école ».
En conclusion, le texte affirme que « le développement humain intégral, solidaire et durable, ainsi que le souligne le Pape François dans son Encyclique Laudato Si’, constitue la seule boussole en mesure de nous guider dans le parcours partagé pour le bien de tous les mexicains et de l’ensemble de l’humanité ».
Selon le dernier Annuaire statistique de l’Eglise, cette dernière gère au Mexique 3.047 écoles maternelles, 2.436 écoles primaires, 2.045 établissements de l’enseignement secondaire et suit plus de 22.462 étudiants.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale