AMÉRIQUE/MEXIQUE – L’Évêque de Veracruz à propos des migrants : “la position de l’Église est de les protéger et de les aider tant qu’ils sont sur notre terre”

 19 total views,  1 views today

Veracruz – Après la vague de migrants haïtiens enregistrée ces derniers jours dans l’État de Veracruz, dont beaucoup proviennent de Tapachula , situé à la frontière avec le Guatemala, l’Église catholique a demandé la solidarité et le respect pour ces personnes en transit sur le territoire mexicain. L’Évêque du diocèse de Veracruz, Mgr Carlos Briseño, a demandé aux autorités chargées de l’immigration et de la sécurité de ne pas traiter ces migrants comme des criminels.
À la fin de la messe dominicale du 19 septembre, Mgr Briseño a demandé que les opérations menées par l’Institut national des migrations pour interrompre le voyage de dizaines d’Haïtiens vers les États-Unis se déroulent dans le cadre de la loi et que leurs droits humains soient respectés. Il a reconnu qu’il s’agissait de familles fuyant la pauvreté et les problèmes de leur pays et qu’elles avaient donc le droit d’être traitées avec dignité.
Il a également rappelé que les différentes paroisses, dans la mesure de leurs possibilités, offrent une aide concrète aux migrants de différentes nationalités. À cela s’ajoutent des groupes de chrétiens et de catholiques qui, au nom de l’aide humanitaire, offrent également un soutien de diverses sortes, sous forme de nourriture, de vêtements, de médicaments ou de logement. “La position de l’Église est donc de protéger la vie de ces personnes et de les aider pendant qu’elles sont sur notre terre, tout être humain a besoin d’humanité. Comme vous le savez, les centres d’accueil des migrants appartiennent à l’Église, il y a donc un engagement à protéger ces personnes et, surtout, à les aider à donner un sens à leur vie.”