AMÉRIQUE/NICARAGUA – “Justice et Paix” de Managua dénonce “la manipulation, la politisation et la gestion” de la pandémie

 38 total views,  1 views today

Managua – ” Nous partageons avec tout le peuple la douleur et le chagrin causés par le taux élevé d’infections et de décès provoqués par la pandémie “, tandis que ” nous remercions tous les pays et organisations internationales qui ont fait don de vaccins pour notre peuple ” : écrit la Commission ” Justice et Paix ” de l’Archidiocèse de Managua dans une déclaration où elle regrette la ” manipulation, la politisation et la gestion ” de ce problème.
Le texte, envoyé à Fides, réitère que cette situation, cependant, “ne nous enlève pas l’espoir d’un avenir meilleur, ni ne nous empêche d’être solidaires avec notre voisin”. Citant le Catéchisme au sujet des droits politiques, qui “ne peuvent être suspendus par l’autorité sans un motif légitime et proportionné”, la déclaration souligne : “nous avons perdu une occasion précieuse de corriger la direction de notre pays et d’apporter une solution aux problèmes sociaux, politiques et économiques”.
Le message, adressé “au peuple saint de Dieu et aux hommes de bonne volonté”, nous exhorte à “rester unis et attentifs à la voix du Seigneur”, certains que ceux qui sont appelés à être les bergers de ce troupeau, avec la lumière de l’Esprit Saint, “continueront à éclairer dans les temps difficiles, ce peuple qui a toujours été fidèle et respectueux de l’Église et de ses Pasteurs”. L’Église sort toujours plus forte des épreuves”.
Dimanche 17 octobre, la phase diocésaine du Synode des Évêques s’ouvre dans la province ecclésiastique du Nicaragua : l’acte solennel sera présidé dans chaque diocèse par l’évêque respectif.