AMÉRIQUE/NICARAGUA – Le cardinal Brenes invite à “ne pas baisser la garde dans l’observation des protocoles sanitaires” ; le pays se prépare à la fête de l’indépendance

 25 total views,  1 views today

Managua – “Conscients de la situation sanitaire critique à laquelle nous sommes confrontés, je vous invite, avec foi et confiance en la Divine Providence, avec sérénité et une grande responsabilité, à ne pas baisser la garde en observant le protocole de base ; protocole qui doit être suivi tant au niveau personnel que dans les espaces liturgiques et ecclésiaux qui sont sous notre responsabilité ecclésiale. C’est notre tâche et notre devoir à tous, pasteurs et fidèles, d’unir nos efforts pour prendre soin de notre santé et de témoigner d’une Église responsable et solidaire”. C’est ce que recommande l’Archevêque de Managua, le Cardinal Leopoldo Brenes, dans une circulaire adressée à tous les fidèles de l’Archidiocèse, diffusée ces derniers jours.
Dans le texte, reçu par l’Agence Fides, l’Archevêque rappelle que les églises et les chapelles seront ouvertes ” aux heures appropriées, selon la réalité de chaque communauté, en suivant le protocole général indiqué et le protocole établi dans chaque communauté paroissiale “. Il avertit également que, si la situation particulière d’une communauté ou d’une institution ecclésiale exige l’adoption d’un plan d’urgence, les conseils pastoraux et les autorités supérieures respectives devront être consultés afin d’évaluer les circonstances et de mettre en œuvre les mesures pertinentes dans la communion.
Le Cardinal rappelle que les célébrations liturgiques et les activités pastorales “doivent être réalisées avec créativité, en sachant harmoniser les soins de santé avec l’attention spirituelle des fidèles” : il est temps de recourir à des moyens de communication alternatifs pour les activités pastorales, en limitant la durée et le nombre de participants aux activités.
L’Archevêque demande aux fidèles d’être proches de leurs curés en cette période, en rendant possible l’utilisation des églises et en recourant aux alternatives offertes par la liturgie. Prions et implorons du Christ et de sa Très Sainte Mère leur protection, leur aide et leur force en ces temps d’épreuve, afin que nous puissions tout faire “dans le Christ qui nous donne la force” “, conclut le Cardinal Brenes.
Du 15 août au 15 septembre, le Nicaragua vit le “mois de la patrie”, en préparation de la fête nationale de l’indépendance du 15 septembre. Du 16 au 23 août, une réflexion sur l’histoire de l’Église au Nicaragua a été menée, à travers des rencontres virtuelles et des moments de prière avec la pastorale des jeunes. Le thème de la semaine du 24 au 31 août était Saint Joseph, avec des rencontres virtuelles et des moments de prière avec les mouvements laïcs. Du 1er au 4 septembre, l’accent sera mis sur la famille, avec une heure d’adoration pour les familles nicaraguayennes dans toutes les églises le 2 septembre. Les 6 et 7 septembre, il y aura des journées de prière pour les prêtres et les religieux dans les diocèses. Enfin, la semaine du 8 au 15 septembre sera consacrée à la prière pour la patrie.