AMÉRIQUE/NICARAGUA – Le Cardinal Brenes : “L’Église est un maître du dialogue, de la réconciliation et du pardon, car c’est ce que Jésus nous a enseigné”

di | 05/25/2022

Managua – ” Donnons à Dieu l’opportunité d’atteindre nos cœurs, donnons à Dieu l’opportunité d’être le centre de nos vies, de manière spéciale à notre Mère “, a exhorté le cardinal Leopoldo Brenes, Archevêque de Managua, dans son homélie de la messe célébrée dans la cathédrale le dimanche 22 mai, sixième dimanche de Pâques. Il a ensuite invité les fidèles à “faire une chaîne de prière, surtout en ce mois de mai”. Prions le Saint Rosaire tous les jours, préparons une image de la Sainte Vierge et devant Elle, prions le Saint Rosaire, car comme nous l’a dit le Pape Saint Pie X, qui a fondé notre Archidiocèse, une armée qui prie le Rosaire est capable de changer les batailles les plus dures qui puissent exister, les guerres les plus dures qui puissent exister, le mal le plus dur qui puisse exister, en priant le Saint Rosaire. Je vous invite donc à faire une armée qui prie le Saint Rosaire”, a encouragé le Cardinal.
“L’Église est une enseignante du dialogue, une enseignante de la réconciliation, une enseignante du pardon, parce que c’est ce que Jésus nous a appris : il nous a appris à écouter, il nous a appris à aimer d’une manière spéciale”, a encore dit le cardinal Brenes dans l’homélie publiée par la Conférence épiscopale. Se référant aux lectures proclamées peu avant, l’Archevêque de Managua a rappelé les tensions qui se sont créées dans les premières communautés chrétiennes, et a expliqué que “la belle chose de l’Église est le dialogue, les problèmes se résolvent en parlant, en parlant et en laissant de côté nos positions, en écoutant l’autre”. Ensuite, en regardant la Rencontre mondiale des familles, il a souligné l’importance de la famille comme ” école de dialogue “, et encore une fois le dialogue, l’écoute de l’autre, est le thème principal du chemin synodal que nous suivons dans les différentes communautés.
Le Cardinal Brenes a ensuite lu le communiqué de la Conférence épiscopale du Nicaragua, dans lequel les Évêques, conscients d’avoir été appelés par le Seigneur ressuscité à animer “cette partie du peuple de Dieu qui vit au Nicaragua”, invitent “à vivre ensemble dans la prière, pleins de foi, d’espérance et de charité, en étant des bâtisseurs de paix”. “Nous vivons des temps difficiles en tant que nation, poursuit le texte lu par le cardinal, et notre devoir en tant qu’Église est de proclamer la vérité de l’Évangile, en communion avec le successeur de saint Pierre et avec chaque évêque de notre province ecclésiastique du Nicaragua, avec chaque presbytre et avec tout le peuple de Dieu. Nous accompagnons de nos prières chaque frère associé aux souffrances du Christ, et nous invoquons l’Esprit Saint pour qu’il soit celui qui éclaire les esprits et les cœurs de tous les Nicaraguayens”. Le communiqué exprime une solidarité et une proximité particulières avec l’évêque Rolando Álvarez . et réaffirme : ” En tant qu’Église fidèle à notre mission chrétienne, nous serons toujours prêts à contribuer au bien commun, à la réconciliation et à la fraternité des Nicaraguayens “.

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.