AMÉRIQUE/NICARAGUA – L’évêque de Matagalpa “se retrouve reclus, en prière et en jeûne” ; solidarité du Costa Rica et du Panama

di | 05/24/2022

Managua – L’Archidiocèse de Managua “réaffirme publiquement sa proximité dans la prière avec toutes les personnes et les familles qui souffrent des effets des problèmes sociopolitiques dans lesquels nous, Nicaraguayens, continuons à être plongés avec tous ses effets et à tous les niveaux, ce qui a fait que notre société stagne dans un environnement d’insécurité, de polarisation et d’intransigeance, déclenchant une dynamique de division et d’antagonismes qui empêche de surmonter cette situation nationale critique”.
Le communiqué de l’Archevêché, daté du 21 mai et reçu par l’Agence Fides, exprime en particulier sa solidarité et sa proximité avec les fidèles et les prêtres de la paroisse de Santo Cristo de las Colinas, à Managua, où Monseigneur Rolando Alvarez, Évêque du diocèse de Matagalpa et Administrateur apostolique d’Esteli, ” est emprisonné dans la prière et le jeûne”, ainsi que la paroisse de San Juan Bautista dans la ville de Masaya, et son curé, le père Harvy Padilla, “qui vivent dans une atmosphère d’anxiété pour leur sécurité personnelle et l’impossibilité d’exercer leur droit de vivre et de célébrer leur foi dans un environnement de paix et de liberté”. L’archidiocèse de Managua conclut en appelant la police nationale à “déposer cette attitude inutile” et en invitant à prier “pour que les volontés se mobilisent afin de créer un climat de compréhension nationale”.
Selon les informations recueillies par l’Agence Fides, le régime de Daniel Ortega a pris de nouvelles mesures répressives contre l’Église du Nicaragua, en ordonnant notamment la fermeture de la chaîne de télévision de la Conférence épiscopale du Nicaragua . Dans un message vidéo adressé au peuple de Dieu de Matagalpa et d’Esteli, Monseigneur Rolando Alvarez a déclaré : “Aujourd’hui, j’ai été harcelé toute la journée par la police sandiniste, du matin au soir, ils ont suivi tous mes mouvements. “Le soir, alors que j’étais chez ma nièce, je suis allée directement voir les agents et leur ai demandé pourquoi ils me persécutaient et ils m’ont répondu qu’ils obéissaient aux ordres”. “Ils sont entrés dans mon cercle familial, mettant en danger la sécurité de ma famille”.
Dans la vidéo, l’évêque annonce qu’il se trouve dans la paroisse de Santo Cristo de Esquipulas, où il a entamé un jeûne d’une durée indéterminée jusqu’à ce que “la police nationale, par l’intermédiaire de la Conférence épiscopale ou de son vice-président, me fasse savoir qu’elle respectera ma vie privée”. L’Évêque a demandé à ceux qui le souhaitent de se joindre à son jeûne et de se rendre dans leurs paroisses pour prier devant le Saint Sacrement, chanter, louer le Seigneur et organiser des veillées de prière. “Je serai ici en prière, devant le Saint Sacrement, célébrant l’Eucharistie, élevant ma supplique au Seigneur pour que cette situation très dure et cruelle pour tous prenne fin.
Les Évêques de la Conférence épiscopale du Costa Rica ont exprimé dans un message leur solidarité “avec les Évêques du Nicaragua et tout le peuple frère de cette nation”. “Le message, écrivent-ils, est envoyé après certaines informations provenant de ce pays ; les Évêques nicaraguayens se sont également exprimés sur les problèmes sociopolitiques, la tension et le climat d’inquiétude qu’ils ressentent pour leur sécurité personnelle ; en particulier, en ce moment, par Mgr Rolando José Álvarez Lagos, Évêque de Matagalpa et Administrateur apostolique d’Estelí. “Les pasteurs de l’Église costaricienne demandent au Seigneur ressuscité d’accorder au peuple nicaraguayen le don de la paix, afin que lui soit accordé un climat de tranquillité et de fraternité”. Les Évêques du Costa Rica assurent les Évêques du Nicaragua de leur solidarité et de leurs prières, en particulier en période d’épreuve, et invitent le peuple catholique du Costa Rica à élever des prières pour le peuple du Nicaragua et les évêques de cette nation. “Les Évêques de la Conférence épiscopale du Costa Rica réitèrent la nécessité pour nos peuples d’Amérique centrale, en général, de travailler ensemble à la recherche du bien commun, de la paix et de la justice sociale.”
Les Évêques du Panama ont également exprimé leur “solidarité avec Monseigneur Rolando Alvarez et le peuple du Nicaragua”. Les Évêques panaméens sont solidaires de Monseigneur Alvarez “en ces moments où il subit des persécutions pour être un prophète face à la situation difficile due à la crise sociopolitique que vit le peuple nicaraguayen”. Ils s’associent donc à la prière “pour que la persécution cesse” et que Monseigneur Alvarez et Padrer Padilla puissent retourner vivre et célébrer la foi dans une atmosphère de sérénité et de paix.

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.