AMÉRIQUE/PARAGUAY – Évêques : “Nous devons donner la priorité à l’évangélisation, il est également nécessaire d’évangéliser le domaine de la politique et des politiciens”

 165 total views,  1 views today

Asunción – ” Nous devons donner la priorité à l’évangélisation… Il est également nécessaire d’évangéliser le domaine de la politique et des politiciens, selon la proposition de la Doctrine sociale de l’Église, afin qu’ils aiment leur pays et pas seulement leurs intérêts “. C’est ce qu’ont déclaré les Évêques du Paraguay dans le message de clôture de l’Assemblée générale de la Conférence épiscopale paraguayenne, en partageant leurs réflexions sur divers sujets de la situation nationale dans une perspective chrétienne.
Tout d’abord, en ce qui concerne la situation délicate de l’élection du ministre de la Cour suprême de justice sur laquelle ils se sont déjà exprimés , les Évêques rappellent que ” la justice doit être indépendante, pour retrouver l’honneur et la crédibilité de nos institutions ” et déplorent ” l’accélération du processus, qui prive d’une saine réflexion et d’un large débat sur le profil des personnes les mieux préparées à assumer cette fonction “.
En regardant la réalité nationale, les Évêques soulignent “le besoin urgent d’un projet pour promouvoir la réforme agraire”, exhortant tous les secteurs à s’engager dans un véritable dialogue, avec une approche concrète et profonde des problèmes de propriété et de possession de la terre. Ils constatent également une “aggravation des inégalités” dans divers secteurs et domaines : l’éducation, la terre, la santé, le travail, les populations indigènes et les paysans, puis soulignent : “Nous sommes dans un contexte très difficile, il n’y a pas de proposition claire ou de soutien adéquat pour le développement de l’agriculture familiale paysanne et indigène, une agriculture qui fournit de la nourriture aux gens ; au contraire, l’agriculture à grande échelle pour l’exportation est favorisée”. Cela va de pair avec des taxes injustes, dénonce la Conférence des Évêques : “Nous constatons un manque d’opportunités pour les pauvres. De nombreuses lois adoptées par les institutions de l’État se font au détriment des plus pauvres. Nous sommes préoccupés par le manque de dialogue et d’écoute”.
Dans ce contexte d’agitation sociale, les Évêques soulignent l’importance de la famille comme base stable de la société, et exhortent l’État à la promouvoir et à l’accompagner, jugeant opportun de créer un ministère de la famille. D’autres motifs de préoccupation sont l’insécurité croissante due au trafic de drogue, qui “a imprégné les institutions publiques et agit avec violence”, et l’augmentation inquiétante des homicides, féminicides, vols et agressions. “Le gouvernement et les institutions responsables doivent redoubler d’efforts pour rétablir la tranquillité et la paix au sein de notre peuple”, demandent les Évêques.
En conclusion du message, “la Conférence épiscopale paraguayenne propose de dédier l’année 2022 aux laïcs. Cette initiative pastorale est l’occasion d’aborder les grands enjeux de la réalité nationale et ecclésiale, et d’entreprendre des actions qui permettent la conversion personnelle et la transformation sociale, en renforçant ce qui se fait déjà dans les diocèses du pays”.