AMÉRIQUE/PÉROU – “Le bon berger n’abandonne jamais ses brebis” : une vidéo sur le témoignage de Sœur Aguchita, assassinée par le Sendero Luminoso

 82 total views,  1 views today

Lima – ” J’appartiens à la Congrégation du Bon Pasteur et le Bon Pasteur n’abandonne jamais ses brebis ” : c’est avec ces mots que la missionnaire Sœur María Agustina Rivas, plus connue sous le nom d'” Aguchita “, a entrepris son voyage dans la forêt centrale du Pérou, pour se mettre au service des plus nécessiteux, à une époque de grande violence sociale. Trois ans plus tard, en 1990, Sœur Aguchita a été assassinée par le Sendero Luminoso. Le tournage du documentaire qui racontera son histoire a commencé. Il fera partie du septième chapitre intitulé “Life for the Amazon”, une série qui rassemble les témoignages d’hommes et de femmes qui ont donné leur vie pour défendre les peuples indigènes de l’Amazonie et leurs écosystèmes. Le documentaire, produit par le Réseau ecclésial pan-amazonien , en coordination avec l’Association catholique de communication d’Amérique latine et des Caraïbes , durera 20 minutes. Elle sera diffusée sur les réseaux sociaux ; toutefois, il est prévu qu’elle soit également diffusée à la télévision nationale.
Sœur Aguchita est née le 13 juin 1920, au sud d’Ayacucho, dans la ville de Coracora, capitale de la province de Parinacochas. Dès son plus jeune âge, elle a créé un lien particulier avec la nature et les gens les plus humbles. Cela l’a amenée à rejoindre la Congrégation de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur, à l’âge de 22 ans, dans la ville de Lima. Trois ans plus tard, elle prononçait ses vœux et remettait sa vie à Jésus-Christ.
En 1987, le missionnaire a entrepris un voyage dans la forêt centrale, pour aider les plus démunis de La Florida, une zone fortement touchée par le terrorisme, située dans la province de Chanchamayo, dans la région de Junín. Bien que plusieurs sœurs aient essayé de la convaincre de ne pas y aller, compte tenu des nombreux dangers, Aguchita était déterminée. “Elle a décidé d’aller dans la forêt en affrontant un voyage plutôt difficile, et pas seulement cela, nous parlons d’une période de guerre interne, donc ce genre de voyage était extrêmement dangereux. Cependant, Sœur Agustina avait le rêve d’aller dans la forêt, malgré son âge, presque 70 ans”, explique Fernando Valdivia, responsable du tournage du documentaire.
Le film recueillera les témoignages de ceux qui ont connu Sr Aguchita dans les trois principaux lieux où elle a vécu. À Lima, avec les Sœurs du Bon Pasteur ; à Coracora, sa ville natale, pour connaître le contexte dans lequel elle est née et où son lien avec l’Église a commencé ; et enfin dans la forêt centrale, où elle a consacré ses dernières années à l’éducation des jeunes Ashaninka et au soutien des femmes rurales.
Le 22 mai 2021, lePape François a approuvé la béatification d’Aguchita pour avoir consacré sa vie au service de Dieu et à l’aide aux plus pauvres, à une époque de guerre interne et de violence sociale. Le documentaire devrait être diffusé à la fin du mois de septembre prochain, avant sa béatification. “Ce sera une grande opportunité d’avoir un produit audiovisuel qui raconte la vie d’une citoyenne péruvienne qui, avec son action dans l’Église, sa vocation de foi, nous a donné l’espoir de construire un pays de paix”, a déclaré M. Valdivia.