AMERIQUE/SALVADOR – Funérailles du Curé assassiné à La Majada

Sonsonate – Des centaines de fidèles ont rempli l’église de la Paroisse Saint Joseph de La Majada, à quelques 70 Km de la capitale, afin de saluer une dernière fois leur Curé, le Père Cecilio Pérez Cruz, assassiné dans la soirée du 17 au 18 mai, et dont les obsèques ont lieu ce jour. Agé de 35 ans, il avait été ordonné voici 10 ans. Il s’agissait d’une personne simple, joyeuse et dynamique, aimée en particulier par les jeunes auxquels il dédiait beaucoup d’énergie. Au sein de la Paroisse, il avait créé un groupe de jeunes qui en rassemblait plus de 70.
Le Père Cecilio Pérez Cruz, prêtre diocésain, était originaire de la localité de Sabana San Juan Arriba, sur le territoire de la commune de Nahuizalco, dans le même département de Sonsonate, à 15 km environ de la Paroisse Saint Joseph de La Majada, où il avait été envoyé voici quatre ans et où il a été tué. Le commissariat de police de Saint Joseph de La Majada et l’église paroissiale du Père Cecilio Pérez Cruz sont éloignés de 150 m environ. Selon la note envoyée à Fides, les habitants de la zone sont effarés dans la mesure où, bien que cela constitue le premier meurtre enregistré en 2019, ils ont l’impression que, lorsque les criminels veulent tuer quelqu’un, peu importe que des agents de police soient ou non sur zone.
Un premier rapport de la police indique qu’à côté du corps du prêtre assassiné a été retrouvé un morceau de papier portant cette phrase : « pour ne pas avoir payé la protection » signé Mara Salvatrucha . Cependant, il existe de forts doutes sur l’authenticité du message, qui pourrait constituer un dépistage.
S.Exc. Mgr Constantino Barrera, Evêque de Sonsonate, a célébré hier une Messe de suffrage en présente de centaines de fidèles et de dizaines de prêtres arrivés de nombreuses zones voisines.
Hier après-midi, S.Em. le Cardinal Gregorio Rosa Chávez, Evêque auxiliaire de San Salvador, a déclaré que les prêtres aussi sont victimes d’extorsions de la part de la criminalité organisée. « Il existe des cas que nous connaissons, d’autres peut-être pas, personne n’est exempt. Il s’agit d’une grande douleur que de savoir cela lorsqu’il s’agit de personnes aussi simples… c’est quelque chose qui semble sans solution mais nous devons faire face à ce drame ».
Le Jeudi Saint de 2018, le Père Walter Osmin Vásquez, prêtre de 36 ans du Diocèse de Santiago de Maria, Vicaire de la Paroisse d’Usulután, toujours dans cette même zone du pays, avait été tué par la criminalité organisée . De 1974 à 1977, Saint Oscar Romero avait été Evêque de ce Diocèse, celui du Père Walter Osmin Vásquez, l’un des Diocèses les plus pauvres, sis dans la zone montagneuse du pays.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale