AMÉRIQUE/VENEZUELA – “J’ai toujours agi pour défendre la liberté, la justice et les droits du peuple vénézuélien” : le testament spirituel du Cardinal Urosa Savino

 13 total views,  1 views today

Caracas – Hier, 23 septembre, le Cardinal Baltazar Porras, au nom de l’Archidiocèse de Caracas, a annoncé le décès du Cardinal Jorge Urosa Savino, Archevêque émérite de Caracas, qui a été suivi par la note de la Conférence épiscopale du Venezuela. Cette triste nouvelle a fortement choqué le peuple vénézuélien, car le cardinal était apprécié et respecté non seulement en Amérique latine, où il était bien connu. Il avait fêté le 28 août ses 79 ans à l’hôpital. Il a été infecté par le coronavirus il y a plus d’un mois, et l’infection est immédiatement apparue très agressive.
Il y a une semaine, l’Archidiocèse de Caracas a publié une réflexion, écrite par le Cardinal Urosa à la fin du mois d’août dernier, dans laquelle il disait, entre autres : “J’exprime ma grande affection pour le peuple vénézuélien et mon dévouement absolu à sa liberté, à ses institutions et à la défense des droits du peuple face aux abus qui ont été commis par les gouvernements nationaux. Et j’ai toujours agi, non par haine ou rancœur, mais pour la défense de la liberté, de la justice et des droits du peuple vénézuélien. J’espère donc que le Venezuela sortira de cette situation très négative”.
Le Cardinal Jorge Liberato Urosa Savino, Archevêque métropolitain émérite de Caracas, est né dans la capitale vénézuélienne le 28 août 1942. Après avoir fait ses études primaires et secondaires au collège “La Salle” de Tienda Honda, Caracas , il a suivi le cours de philosophie de trois ans au séminaire interdiocésain de Caracas et le “St. Augustine’s Seminary” de Toronto au Canada pour ses études en théologie, . À Rome, il obtient une licence et un doctorat en théologie à l’Université pontificale grégorienne. Ordonné prêtre le 15 août 1967 et épiscopalien le 22 septembre 1982, il a été créé cardinal par Benoît XVI lors du Consistoire du 24 mars 2006.