ASIE/INDE – Les chrétiens célèbrent la Journée nationale de la prière en mémoire du Mahatma Gandhi

 11 total views,  1 views today

New Delhi – A l’occasion de la naissance du Mahatma Gandhi, héros national de l’Inde, les chrétiens indiens de toutes les confessions célébreront le 2 octobre une Journée nationale de prière, à l’occasion de ce qui a été proclamé par l’Assemblée générale des Nations Unies comme “Journée internationale de la non-violence”. Le thème de cette année est “Prière pour notre nation : un cri au Dieu vivant pour la paix et l’intégrité de l’Inde”. ” Notre nation a besoin d’une prière intense alors que nous traversons un moment critique de l’histoire de l’Inde “, a déclaré à Fides Mgr Thottumarickal, Évêque d’Indore et l’un des responsables de l’United Christian Prayer for India , un réseau interconfessionnel de communautés chrétiennes.
L’Évêque a invité les fidèles à se souvenir de la figure du “Mahatma” comme de “l’âme authentique de l’Inde” : “Je vous encourage à diriger la prière pour cette année dans vos régions respectives. En tant que fidèles des églises de la nation, nous voulons prier pour les dirigeants politiques et toutes les communautés”.
Selon l’Évêque Thottumarickal, la prière est un outil qui permet d’impliquer les gens : il est recommandé de l’organiser de préférence dans un lieu public, c’est-à-dire à l’extérieur du bâtiment de l’église, en invitant les dirigeants politiques et les responsables locaux, comme ceux du gouvernement local et les membres des ONG, en particulier ceux qui travaillent pour les pauvres. En outre, les réunions publiques de prière promues par les femmes et les jeunes sont encouragées. “Alors que nous célébrons le 2 octobre, l’anniversaire de la naissance de Gandhi, icône mondiale de la non-violence, nous demandons que des réunions de prière œcuméniques soient prévues, avec des chrétiens de différentes confessions”, déclare l’Évêque Thottumarickal, précisant que les membres d’autres communautés religieuses sont également les bienvenus. “L’Inde, avec toute sa diversité, a besoin de la prière pour promouvoir la coexistence, l’amour et la fraternité entre tous les citoyens”, conclut-il.
Depuis 2014, les chrétiens indiens ont lancé le réseau UCPI dans le but de prier pour la nation et ses dirigeants. “En tant que nation, nous confessons humblement nos péchés de corruption, d’injustice, d’inégalité de statut et d’opportunités dans notre société ; nous reconnaissons les atrocités commises à l’encontre des personnes vulnérables ; les crimes contre les femmes et les enfants ; la discrimination fondée sur la classe, la caste, la croyance, la tribu, l’ethnicité et le sexe ; le favoritisme et le népotisme ; l’exploitation des terres et des ressources naturelles ; l’abus de pouvoir et de position ; le détournement de fonds publics ; l’ignorance de ce que Dieu nous dit “, déclare à l’Agence Fides Sagar Parichha, responsable laïc chrétien d’Odisha, dans l’est de l’Inde, qui participera à la prière du 2 octobre dans cet État. Il ajoute : “Nous confions la patrie au Seigneur afin qu’il réchauffe nos cœurs et nous aide à construire une nation juste, pacifique et respectueuse de la dignité humaine, comme le souhaitait le Mahatma Gandhi.