ASIE/INDIE – “Journée chrétienne indienne” à l’occasion de la fête de l’apôtre Thomas

 833 total views,  1 views today

New Delhi – Pour la première fois, les chrétiens indiens célébreront le “Indian Christian Day” la fête de Saint Thomas Apôtre le 3 juillet. Saint Thomas était l’un des douze Apôtres de Jésus, évangélisateur du sous-continent. L’Apôtre Thomas est arrivé en Inde vers 52 après J.-C. et a été martyrisé près de Chennai dans le Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde, en 72. Son martyre est commémoré le 3 juillet. Cette année, les chrétiens de toutes les Églises d’Inde se réuniront pour la première fois pour célébrer la “Journée chrétienne indienne” , vécue au niveau œcuménique, en invitant les fidèles d’autres communautés.
La déclaration préparée par les représentants des différentes Églises explique que “la proclamation du 3 juillet 2021 comme Journée chrétienne indienne est pour les disciples du Seigneur Jésus-Christ, d’origine indienne, un moment pour célébrer la personne et le message de Jésus-Christ apporté en Inde en 52 après J.-C. par Saint Thomas l’apôtre.” “A partir d’aujourd’hui, chaque année, nous, disciples du Seigneur Jésus, qui préservons également notre identité au sein du patrimoine culturel indien, nous joindrons à tous les hommes et femmes de bonne volonté qui souhaitent le célébrer, sans distinction de langue, de coutumes, de croyance ou d’origine.””
La Journée chrétienne indienne est importante à plusieurs égards : tout d’abord parce qu’il s’agit d’une initiative promue par un groupe de laïcs de différentes dénominations ; elle est apolitique, rassemblant des chrétiens de diverses églises en Inde pour servir et aimer le Christ dans leur propre nation. Cette initiative vise à souligner, reconnaître et célébrer l’influence et la contribution de la foi chrétienne en Inde. Cette journée sera marquée par un certain nombre d’événements, au niveau local et national, ainsi que par un événement mondial. Le site www.indianchristianday.com offre la possibilité d’accéder à des informations importantes et de participer à la Journée chrétienne indienne.
Les organisateurs rappellent que les chrétiens indiens ont apporté une contribution importante au pays : ils ont fait partie intégrante de la lutte pour la liberté de l’Inde et ont également été membres de l’Assemblée constituante. Ils ont été ministres au sein du gouvernement central et des gouvernements des États, gouverneurs d’États, membres du pouvoir judiciaire et d’autres organes constitutionnels de la nation.
“La contribution des chrétiens dans le domaine de l’éducation à la santé est bien connue. De nombreuses institutions éducatives d’excellence, centres universitaires et de recherche, sont dirigées par des chrétiens. Il en va de même pour les hôpitaux et les établissements de santé. Dans le domaine du service social, les chrétiens travaillent de manière désintéressée pour aider les pauvres, les marginalisés, les exclus et les exploités, les tribus et les Dalits. Fidèles à la Constitution, ils ont été visibles dans leur prise de position en faveur des droits de l’homme “, note à Fides le jésuite indien Cedric Prakash.
“Cependant, ces dernières années, on constate une désinformation croissante sur l’historicité du message de Jésus en Inde ; de plus, certains milieux tentent de discréditer les chrétiens par des mensonges”, note le père Prakash. Le récit erroné affirme que le message chrétien a été introduit en Inde par les puissances coloniales européennes et que le Christ est étranger à l’éthos culturel et au peuple indiens. “La Journée des chrétiens indiens”, note Prakash, “vise également à contrer les tentatives de promotion d’une histoire révisionniste, offrant au contraire un message de solidarité, d’espoir et d’unité”.
“Le 3 juillet 2021, les chrétiens indiens sont appelés de manière très spéciale à célébrer dans l’unité leur foi, ce qui signifie : aimer Dieu et servir les autres ; donner et faire le bien dans la société ; être des témoins de la justice, de la paix et de la vérité, tout comme Jésus l’aurait fait”, conclut le père Prakash.
Selon le recensement indien de 2011, sur une population de 1,3 milliard d’habitants, la population hindoue est de 966 millions . Les musulmans sont 172 millions , tandis que les chrétiens sont 29 millions .