ASIE/INDONÉSIE – Une mission au service des jeunes femmes

 20 total views,  1 views today

Cité du Vatican – C’est l’invitation de la Vierge Marie “Allez, mes Servantes”, qui a poussé la congrégation des Servantes Franciscaines de Marie, un institut religieux italien, né en Toscane, à se diriger vers des terres lointaines et à commencer des missions en Indonésie et en Colombie. C’est ce qu’a expliqué Sœur Alessandra Dalpozzo, Mère Générale des Franciscaines Servantes de Marie, qui a présenté les activités missionnaires de sa congrégation lors d’une conférence de presse tenue au Vatican le 21 octobre.
Les Sœurs Franciscaines Servantes de Marie sont nées en 1744 à Quadalto, Palazzuolo sul Senio, dans la province de Florence, de l’adhésion de trois jeunes filles à l’invitation de la Sainte Vierge, qui leur apparut en songe et leur dit : ” Allez, mes Servantes “. Les sœurs, dont le modèle est l’attitude d’écoute, de contemplation et d’offrande de Marie, allient l’esprit contemplatif à celui de l’apostolat, exercé dans les paroisses, les missions populaires, l’éducation, la pastorale des jeunes et l’assistance aux pauvres et aux malades.
En particulier, en 2009, poussés par la même invitation à ” sortir ” et à ” aller porter l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre “, elles ont commencé la présence de la Congrégation à Atambua, sur l’île de Timor, en Indonésie. C’est la première “mission ad gentes” des sœurs, appelées là par le diocèse, qui leur a confié la charge de deux internats. Les internats, qui portent le nom de Sainte Thérèse d’Avila et de Sainte Maria Goretti, accueillent environ 150 filles et donnent aux adolescents locaux issus de familles très pauvres la possibilité de suivre un enseignement secondaire.
Sœur Alessandra a rappelé la contribution décisive de la Société Pontificale pour la Propagation de la Foi qui, en leur offrant une subvention, a permis de construire la chapelle au centre de cette mission, un lieu de prière, de vie spirituelle, de célébration et de rassemblement communautaire.
Sœur Alessandra rappelle : ” Partout où nous sommes appelées à travailler, dans tous les lieux du monde, nous sentons que ce sont aussi des lieux choisis par Marie, où nous voulons être ses servantes, où nous nous sentons impliquées pour être dans l’Église et pour la mission de l’Église ; nous voulons être des bâtisseurs de paix, cette paix qui est le don du Christ mort et ressuscité pour nous “.