ASIE/IRAQ – Distribution de roses de la part de jeunes chrétiens aux musulmans à Mossoul lors de la fête de la fin du ramadan

Mossoul – De jeunes chrétiens, yézidis et Shabaks ont offert des roses blanches et des gâteaux à leurs compatriotes musulmans à l’occasion de la fête concluant le ramadan. C’est ce qui s’est passé à Mossoul au matin du 4 juin à l’initiative de l’Association italienne Un pont pour. Les responsables de l’association indiquent dans leurs organes de communication avoir organisé cette journée spéciale pour la communauté musulmane en compagnie des jeunes de leurs équipes de prévention des conflits. Des jeunes chrétiens, yézidis et Shabaks sont ainsi arrivés à Mossoul en provenance de l’ensemble de la plaine de Ninive pour rendre hommage à leurs frères et sœurs musulmans avec des fleurs et des gâteaux après la prière du matin. La distribution a eu lieu en particulier devant la mosquée de Rashan, dans le district d’al Muthanna, l’un des plus dévastés durant les opérations militaires de libération de la ville de l’occupation djihadiste.
L’initiative fait partie des programmes mis en œuvre par l’ONG dans le but de favoriser la réconciliation entre les diverses composantes de la société irakienne, lacérée par les conflits sectaires. « L’avenir – soulignent les responsables de l’association – consiste à imaginer que chaque personne pourra suivre son propre credo religieux et le manifester librement, dans le respect et l’amitié, en partageant traditions et moments heureux ».
Le 28 février dernier , Un Pont pour… avait contribué à célébrer la Messe pour la paix en l’église syro catholique Saint Thomas de Mossoul, encore encombrée de gravats. La liturgie avait notamment vu la participation de musulmans et de membres des minorités non chrétiennes sous le signe du dépassement espéré des contrastes entre composantes de la population locale. A cette occasion, le Saint Sacrifice de la Messe avait été célébré par l’Archevêque syro catholique de la ville, S.Exc. Mgr Boutros Moshi.
Les nouvelles concernant le retour à Mossoul et dans la plaine de Ninive des évacués chrétiens apparaissent toujours contrastées et les vérifications demeurent difficiles. Dans un récent entretien, l’Archevêque chaldéen de la ville, S.Exc. Mgr Najib Mikhail Moussa OP, a déclaré que seuls 10% des chrétiens ayant quitté Mossoul au cours de ces dernières années y est retourné après que la métropole irakienne ait été libérée du contrôle des djihadistes du prétendu « Etat islamique ».

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale