ASIE/IRAQ – Intervention du Patriarche de Babylone des Chaldéens sur la nécessité d’une implication plus importante des laïcs et en particulier des femmes à des postes de responsabilité y compris au sein des Eglises d’Orient

Bagdad – Le « sacerdoce commun », propre de tous les baptisés, anime la vocation et la mission propre des laïcs et en particulier des femmes au sein de l’Eglise, dans la diversité des talents et dans la complémentarité des rôles confiés à chacun. Les Eglises d’Orient, y compris l’Eglise chaldéenne, sont appelées à s’ouvrir à ce dynamisme de grâce, si elles ne veulent pas trahir leur nature même d’instruments de salut. C’est ce que rappelle le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.Em. le Cardinal Louis Raphael I Sako, dans une intervention diffusée par les moyens de communication officiels du Patriarcat.
Le but du Patriarche de Babylone des Chaldéens est de lancer une confrontation autour de la condition des laïcs et des femmes au sein de l’Eglise, notamment pour offrir des réflexions communes et inspirer des dispositions concrètes dans le cadre du prochain Synode de l’Eglise chaldéenne. A la foi chrétienne – rappelle le Cardinal – ne peut être associé aucun argument pseudo-doctrinal qui vise à justifier théoriquement une forme quelconque de discrimination vis-à-vis des femmes. Il suffit de regarder – a-t-il souligné – Notre-Dame et les figures féminines qui entourent Jésus depuis le début de Sa mission salvifique.
Citant les enseignements de Saint Jean Paul II et du Pape François, le Patriarche de Babylone des Chaldéens a souligné que, « si nous voulons faire progresser nos sociétés et nos Eglises, nous devons laisser la place aux laïcs des deux sexes afin de leur permettre d’investir leurs propres talents ». Si le sacerdoce ministériel demeure réservé aux hommes, des postes à responsabilité au sein de l’Eglise peuvent être attribués à des laïcs des deux sexes dans tous les autres domaines, y compris ceux de la gestion financière, de l’éducation et des moyens de communication. A partir de ces considérations, le Patriarche de Babylone des Chaldéens a invité tout un chacun à faire l’expérience des nouveaux espaces de participation et de partage de responsabilités avec les laïcs et les laïques, dans tous les domaines de la vie ecclésiale.
En concluant son intervention, le Cardinal Sako a souligné qu’au sein de l’Eglise chaldéenne ont été accomplis les premiers pas visant à confier des fonctions de responsabilités à des laïcs et en particulier à des femmes, un processus dont la poursuite dans l’ensemble des Eglises d’Orient est souhaitée. A cet égard, le Patriarche de Babylone des Chaldéens a fait également mention au rôle de responsabilité actuellement occupé par le Pr. Souraya Bechealany, ressortissante libanaise et actuel Secrétaire général du Conseil des églises du Proche-Orient.