ASIE/IRAQ – La visite du Pape et sa rencontre avec l’Ayatollah al Sistani sont célébrées par une série de timbres émis par le service postal irakien

 20 total views,  1 views today

Bagdad – La Compagnie générale de la Poste irakienne, dirigée par Idris Khaled Abdel Rahman, a émis une série spéciale de timbres consacrée à la visite du Pape François en Irak, qui a eu lieu du 3 au 8 mars 2021. En présentant la série, l’attaché de presse du ministère des communications, Raad al Mashhadani, a attiré l’attention sur les timbres commémorant la rencontre de l’Évêque de Rome avec le grand ayatollah chiite Ali al Sistani et la visite papale à la ville d’Ur des Chaldéens, lieu où a commencé le voyage du Patriarche Abraham, père de tous les croyants.
L’initiative de la compagnie postale et du ministère irakien des communications, dirigé par le ministre Arkan Shehab Ahmed al Shaibani – rapportent les médias locaux – vise à célébrer la visite papale et en particulier la rencontre entre le Pape François et l’ayatollah Al Sistani comme une manifestation de la coexistence pacifique et fraternelle entre les membres de différentes confessions, tant en Irak que dans le reste du Moyen-Orient. Des émissions de timbres similaires ont également été consacrées aux visites en Irak d’autres personnalités de renommée internationale. Les timbres commémorant la visite papale, conçus par l’artiste irakien Saad Ghazi, sont émis en différentes coupures et seront vendus dans les bureaux de poste.
En septembre 2020 , le service postal national irakien a émis, pour la première fois, une série de timbres dédiés à la célébration des églises du pays. La série se composait de huit timbres, représentant autant d’églises historiques d’Irak, situées dans diverses régions du pays et appartenant à des communautés de différentes confessions chrétiennes. Les représentations multicolores des différentes églises ont également été conçues par Saad Ghazi. À ce moment historique, la décision du service postal national de reproduire les églises sur les timbres s’inscrit dans la lignée d’autres gestes d’attention réservés par les dirigeants politiques irakiens aux communautés chrétiennes autochtones, quelques mois avant la visite papale. Le 10 août 2020, lors de sa rencontre avec le patriarche chaldéen Louis Raphaël Sako et certains de ses collaborateurs, le Premier ministre irakien Mustafa al Kadhimi avait déjà exprimé l’espoir que les chrétiens irakiens qui avaient émigré à l’étranger à l’époque de l’occupation djihadiste du nord du pays puissent bientôt retourner dans leur patrie. “L’Irak”, a déclaré al Kadhimi à cette occasion, “est le pays de tous les Irakiens, et les chrétiens sont les enfants originels du pays”.