ASIE/KAZAKHSTAN – Lancement d’un projet d’agriculture durable fournissant subsistance et formation professionnelle de la part de la Caritas

Almaty – « La construction des deux serres d’Almaty et de Talgar est achevée. Ce qui signifie que nous sommes sur le point de lancer la phase opérationnelle du projet d’agriculture durable. Le premier aspect à prendre en compte concerne l’organisation du travail afin de vendre les produits agricoles. En effet, si une partie de la production sera utilisée pour soutenir des personnes assistées par la Caritas, le produit des ventes du reste soutiendra lui d’autres projets. Tout cela nous portera à rechercher des salariés qui s’occuperont du conditionnement et de la distribution des produits. Un autre aspect important est que nous pensons pouvoir utiliser les serres comme lieux de cours de formation. Dans ce but, a été lancée une importante collaboration avec la Caritas d’Inde afin de procéder à un échange de connaissances et de compétences dans le domaine agricole ». C’est ce qu’indique, dans une note transmise à l’Agence Fides, la Caritas d’Almaty, illustrant les développements du projet d’agriculture durable mené dans l’ancienne capitale kazakhe et dans la ville de Talgar toute proche.
L’initiative a été lancée par un séminaire de formation organisé en Indonésie en juin 2018 par la Caritas Asie. L’expérience est qualifiée de « significative malgré sa simplicité. Bien que les conditions économiques et sociales de nos pays respectifs soient très différentes, de nombreuses caractéristiques de ces projets sont applicables sur nos sites ruraux ».
La réalisation des serres représente en outre la suite du travail de mobilisation commencée voici deux ans avec l’Expo d’Astana : « Il s’agit de la poursuite idéale, au niveau local, du message diffusé à l’intérieur du pavillon du Vatican, à savoir qu’il est possible d’utiliser les ressources que la nature nous fournit comme un bien commun de manière à ce que l’énergie soit pour tous et qu’elle puisse représenter non seulement un moyen de subsistance mais également un lieu d’éducation dans lequel apprendre de nouvelles technologies de culture et acquérir par suite des compétences en matière de travail ».
La formation et le développement de compétences professionnelles représentent une priorité pour la Caritas du Kazakhstan, qui, ces dernières années, a activé entre autres, une initiative visant à l’insertion professionnelle de personnes atteintes de trisomie 21 ainsi qu’une série de cours en ligne de langue anglaise.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale