ASIE/MALAISIE – L’Église reprend la célébration des messes “cum populo”

 13 total views,  1 views today

Kuala Lumpur – Après des mois de suspension des messes en présence des fidèles, en raison de la pandémie, l’Archidiocèse de Kuala Lumpur a annoncé qu’à partir du 9 octobre, sur le territoire diocésain, les messes “cum populo” reprendront. L’Archevêque Julian Leow, qui dirige la communauté locale de Kuala Lumpur, après avoir consulté l’équipe de gestion de la Crisis Task Force, un groupe créé par l’Église pour faire face à l’urgence de la pandémie et prendre les mesures appropriées, a annoncé aujourd’hui, 28 septembre, la reprise de la célébration publique des sacrements, à partir des messes quotidiennes du samedi 9 octobre. Au fur et à mesure que la situation de la pandémie s’améliore dans diverses parties du pays et au sein de l’Archidiocèse de Kuala Lumpur, les paroisses seront progressivement autorisées à organiser des messes publiques, toujours dans le respect des mesures et des protocoles anti-covid.” Le nombre total de personnes autorisées pour chaque messe publique ne devrait pas dépasser le tiers de la capacité totale de l’église, afin de permettre une distance adéquate entre les participants “. Cela s’appliquera également aux mariages et aux funérailles”, a déclaré le père Michael Chua, chancelier de l’Archidiocèse de Kuala Lumpur. Toutefois, selon le père Chua, des réservations doivent être faites et les places doivent être numérotées afin de permettre la recherche de contacts, en cas de positivité. Les curés doivent veiller à ce que le nombre de messes programmées augmente progressivement pour permettre à tous les fidèles de participer, en respectant les protocoles.
Le sacrement de la confession peut également être repris à la discrétion du curé de la paroisse. Le sacrement de la confirmation peut être conféré dans les paroisses qui respectent les mesures sanitaires. Pour l’instant, les baptêmes et les premières communions d’enfants sont suspendus jusqu’à nouvel ordre en raison des risques accrus identifiés.
La cellule de crise de l’Archidiocèse procédera à une évaluation hebdomadaire de la situation sur la base des indicateurs suivants : taux de vaccination de l’État, taux d’occupation des lits d’hôpitaux et des unités de soins intensifs, tendances moyennes sur 7 jours, avant de proposer des recommandations à l’Archevêque qui donnera ensuite aux curés et aux fidèles des directives pour la célébration des sacrements.
Avant que les messes publiques puissent reprendre, une équipe spéciale dans chaque paroisse doit s’assurer que le lieu de célébration dispose d’une ventilation adéquate, conformément aux directives publiées par le ministère de la Sécurité publique et de la Santé au travail. Aucune messe publique ne devrait reprendre tant que ces mesures n’auront pas été prises dans les bâtiments, conformément aux directives de l’État.
L’Archidiocèse de Kuala Lumpur continue de faire tout ce qu’il peut, note-t-il, “pour protéger les besoins physiques et spirituels de ses fidèles”, en se conformant aux directives de santé publique et en comprenant la nécessité de faire des sacrifices pour protéger le bien commun. “Alors que nos paroisses se préparent à reprendre la célébration des messes publiques, nous continuons à rester vigilants, en rendant grâce à Dieu pour sa fidélité et son amour”, a conclu le père Chua.