ASIE/MYANMAR – Une Église en synode pour une “sortie” véritablement missionnaire

 17 total views,  1 views today

Mandalay – L’Église catholique du Myanmar célèbre le Synode comme une occasion féconde de reconsidérer sa nature d'” Église sortante “, véritablement missionnaire : c’est dans cet esprit que tous les diocèses catholiques du Myanmar ont célébré solennellement la cérémonie d’ouverture du parcours du Synode des Évêques, qui a débuté le 11 octobre 2021 et se poursuivra jusqu’au 31 octobre 2023.
Comme l’a appris Fides, la dimension intimement missionnaire de ce voyage synodal a été soulignée dans l’Archidiocèse de Mandalay, où l’Archevêque Marco Tin Win, après la cérémonie d’ouverture, a remis des bougies allumées aux participants à la messe, en signe d'”envoi en mission”, les exhortant à être “missionnaires de la lumière du Christ dans vos familles, dans les villes et dans la société”.
Le père Robert Kyaw Thu, prêtre catholique birman de l’Archidiocèse de Yangon, a déclaré à Fides que “le synode est le meilleur moyen de regarder à l’intérieur, de creuser notre réalité et d’ouvrir la porte à la participation et à l’expression de tous les membres, pour construire et développer une communauté véritablement missionnaire”.
S’adressant à l’Agence Fides, les fidèles laïcs notent surtout que, “selon notre compréhension, la mission et l’évangélisation dans l’Église catholique au Myanmar n’ont pas été bien développées jusqu’à présent”. Paul Mung Jang, un laïc catholique, note que “parfois, l’Église est perçue comme une entité bureaucratique, loin de la situation et de la vie des gens dans les nombreux villages”. Joseph Win Hlaing Oo a salué “le Synode des Évêques sur la synodalité”, notant qu’il s’agit “pour nous, d’une occasion extraordinaire de remodeler l’image et la vie de l’Église catholique, en augmentant le sentiment d’appartenance de tous les baptisés, appelés à la mission”.
Un autre laïc, Joseph Myat Soe Latt, observe qu'”au Myanmar, bien que les fidèles laïcs soient enthousiastes à l’égard de la mission, souvent le clergé et les dirigeants se contentent de célébrer des liturgies, dans une pastorale conservatrice : il y a un réel besoin de marcher ensemble, d’aller dans les rues du monde pour apporter la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu”. Célébrer et vivre un synode est donc une occasion de revigorer la participation des fidèles laïcs à la vie de l’Église et d’impliquer tous les baptisés dans la mission d’évangélisation, affirme l’Église birmane.
L’Église catholique du Myanmar compte environ 700 000 membres répartis dans 16 diocèses, servis par environ 1 000 prêtres et plus de 2 000 religieux. Elle compte de nombreuses vocations au sacerdoce et à la vie consacrée. C’est une Église engagée auprès des pauvres et avec les pauvres.
Le Myanmar est un pays à prédominance bouddhiste, avec une population estimée à 55 millions d’habitants et 135 groupes ethniques différents. 88 % de la population est bouddhiste, plus de 6 % chrétienne et environ 4,2 % musulmane , ainsi que des minorités hindoues et animistes.