ASIE/PAKISTAN – Meurtre de deux sikhs à Peshawar : alarme des minorités religieuses

di | 05/18/2022

Peshawar – “Les minorités religieuses au Pakistan sont continuellement persécutées, nous sommes inquiets pour notre protection et notre avenir au Pakistan. Les membres des communautés religieuses minoritaires sont attaqués et tués. Le meurtre des deux sikhs pakistanais est une honte pour nous. Nous condamnons fermement cette attaque contre les membres de la communauté sikh et nous demandons au président, au premier ministre, au chef d’état-major de l’armée et au premier ministre de la province de Khyber Pakhtun Khwa , d’œuvrer pour la protection des minorités religieuses vivant au Pakistan ; nous demandons également l’arrestation des meurtriers de nos frères sikhs “, déclare à l’Agence Fides Ashiknaz Khokhar, célèbre militant des droits de l’homme au Pakistan, en référence au dernier épisode qui a troublé la société.
Soulignant ses préoccupations en matière de protection des minorités religieuses, Ashiknaz Khokhar déclare : “Le gouvernement du Pakistan a encore beaucoup de travail à faire pour promouvoir l’harmonie et la paix au Pakistan. Ce meurtre de deux sikhs pakistanais innocents est une nouvelle attaque contre l’image du Pakistan”.
Le 15 mai, deux hommes non identifiés ont tué deux sikhs au bazar de Bata Tal à Peshawar, alors que les deux sikhs étaient occupés à installer leurs boutiques. Saljeet Singh, 42 ans, et Ranjeet Singh, 38 ans, sont morts sur le coup. La police a déclaré : “Il semble s’agir d’un épisode de meurtres ciblés visant à semer la peur parmi les minorités religieuses. Les Sikhs ont été abattus de plusieurs balles, puis les tueurs ont fui les lieux”. Après le meurtre, la communauté sikh de Peshawar a protesté en scandant des slogans et en demandant une protection, l’arrestation des tueurs et la justice.
Waseem Ghouri, président de l’Alliance nationale des minorités, condamnant fermement cet acte terroriste, a déclaré : “Il est très triste que des personnes innocentes soient tuées à cause de la haine et de la discrimination. Nous nous tenons aux côtés de notre communauté sikhe au Pakistan et demandons justice”.
Joseph Johnson, de l’ONG “Voice for Justice”, a déclaré : “Cette attaque montre à quel point les minorités religieuses sont en danger au Pakistan. Le gouvernement pakistanais doit prendre des mesures pour protéger les minorités religieuses qui vivent sous la menace et la peur constantes”.
L’inquiétude concernant la vie des minorités touche également la communauté chrétienne : le 13 mai, deux chrétiens, Rajish Bhatti et Naqash Bhatti, ont été tués par des musulmans à Taxila à la suite d’un différend mineur, et la population locale a brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire “Christians lives matter”.
Plus tôt cette année, le 30 janvier 2022, un incident similaire s’est produit à Peshawar lorsque deux pasteurs chrétiens ont été attaqués par deux hommes sur la route près du marché de Madina. Un des pasteurs est mort dans cette attaque .

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.