ASIE/PAKISTAN – Une jeune chrétienne violée échappe à son tortionnaire : l’auteur du viol est arrêté

 23 total views,  1 views today

Sahiwal – Après une enquête menée auprès de plusieurs villages de la région de Sahiwal , la police pakistanaise a arrêté un musulman pour avoir enlevé, violé et battu une fillette chrétienne de 8 ans, Liza Younas. Selon l’Agence Fides, les responsables de la police affirment que le coupable est Muhammad Bota a été arrêté et inculpé en vertu de l’article 376 du Code pénal, qui punit le viol et la violence privée. La loi prévoit une peine d’emprisonnement d’une durée de 10 à 25 ans, voire la peine de mort.
Ashiknaz Khokhar, promoteur des droits de l’homme qui a soutenu et accompagné la famille de la victime dans la procédure judiciaire, condamnant cette attaque brutale, a déclaré à Fides : ” C’est la cruauté d’un homme musulman, qui le soir du 2 septembre a enlevé une fille mineure dans la rue, l’a violée et, pour cacher son crime, a essayé de tuer la fille en la frappant avec une pierre et en la laissant inconsciente sur le sol. Puis il s’est enfui.”
Le 2 septembre, la jeune fille a été envoyée par ses parents faire une course dans un magasin. Comme elle n’est pas revenue au bout d’une demi-heure, ses parents et ses voisins se sont mis à sa recherche. La jeune fille a été retrouvée blessée et dans un état de confusion dans une rue voisine. Elle a ensuite été emmenée à l’hôpital de Sahiwal pour un examen médical. Le rapport médical indique qu’elle a été violée et qu’elle présente de graves blessures sur d’autres parties de son corps. Cependant, la jeune fille a pu reconnaître son agresseur et a déclaré que Mohammad Bota l’a attirée et l’a emmenée dans un bâtiment où il l’a violée, l’a agressée avec une pierre, puis s’est enfui”.
Khokhar note : “Les cas d’abus sexuels sont particulièrement odieux et encore plus lorsqu’un acte abominable de violence sexuelle est commis sur un enfant. Le mineur est traumatisé et psychologiquement dévasté. Elle est suivie par un psychologue et d’autres médecins afin de guérir de ce traumatisme et de cette blessure”. Khokhar ajoute : “Le processus de guérison de Liza pourrait prendre des années. Nous remercions les fonctionnaires de police, le ministre chrétien Ejaz Alam Augustine et le personnel médical pour leur entière coopération dans la poursuite de l’auteur et la résolution de l’affaire”.
L’organisation non gouvernementale “Sahil”, qui œuvre au Pakistan pour protéger les enfants contre tous les types de violence, indique dans son rapport pour l’année 2020 que, chaque jour, plus de 8 enfants sont victimes d’abus au Pakistan. Les cas d’actions criminelles officiellement signalées contre des enfants sont passés de 2 846 pour l’année 2019 à 2 960 pour l’année 2020. Le rapport mentionne également que 80% des abus sont commis par une personne que l’enfant connaît.
Cela inclut les violences perpétrées contre les filles de religion chrétienne ou hindoue par des musulmans qui méprisent, discriminent et maaitent les filles appartenant à des communautés religieuses minoritaires, avec l’idée que ces crimes de violence, d’enlèvement et de viol peuvent facilement rester impunis. C’est pourquoi les avocats et les organisations de la société civile tiennent à signaler, dénoncer et poursuivre de tels cas, afin d’écraser la culture de l’impunité.