ASIE/PHILIPPINES – Jeûne et pénitence de 40 jours au milieu de la pandémie

 19 total views,  1 views today

Manille – La communauté catholique de Zamboanga, sur l’île de Mindanao, dans le sud des Philippines, vivra 40 jours de jeûne et de pénitence alors que le pays est aux prises avec la pandémie du Covid-19. Comme l’a appris Fides, Mgr Moises Cuevas, Administrateur Apostolique de Zamboanga, a annoncé l’initiative à vivre ” en solidarité avec ceux qui souffrent des effets de la pandémie “. Le “Carême d’automne” spécial débutera le 13 octobre avec la sonnerie des cloches des églises de l’archidiocèse à 20 heures, après la récitation du Rosaire. Au cours des semaines précédant la saison pénitentielle, des catéchèses seront organisées dans toutes les paroisses pour préparer les fidèles à ce temps spécial de pénitence et de prière.
Le Prélat a demandé aux paroisses de rendre disponible le sacrement de la réconciliation afin de favoriser un renouvellement spirituel et moral de tous les croyants. La période de 40 jours s’achèvera le 21 novembre, dimanche du Christ Roi, par une “marche pénitentielle” spéciale allant de la cathédrale métropolitaine de l’Immaculée Conception au sanctuaire de Nuestra Señora La Virgen del Pilar, à laquelle participeront le clergé et les religieux ainsi que certains représentants des fidèles laïcs de l’Archidiocèse.
Cette initiative est annoncée dans la première lettre pastorale de Mgr Cuevas, récemment nommé par le Pape François Administrateur Apostolique de Zamboanga. La lettre annonce également un programme spécial de “Catéchèse sur la Parole de Dieu”, en vue du “Dimanche de la Parole de Dieu”, qui sera célébré le 23 janvier 2022. Mgr Cuevas annonce que cette catéchèse sera réalisée en ligne “comme une manière d’accompagner nos fidèles et ceux qui cherchent continuellement refuge dans la Parole de Dieu en ces temps difficiles”.
Parmi d’autres initiatives en période de pandémie, l’Administrateur Apostolique signale également que l’Archidiocèse met en place des points de solidarité et de charité dans les paroisses, appelés “Gifted to Give”, pour continuer à aider les pauvres. “Il y aura une distribution continue de biens matériels dans nos paroisses pour répondre de manière appropriée et prendre soin de nos frères et sœurs dans le besoin”, a-t-il expliqué. Toutes les activités, a-t-il dit, seront guidées et coordonnées par le nouveau “Bureau de gestion de la pandémie de l’archidiocèse”.