ASIE/PHILIPPINES – Les marins sont des “ambassadeurs du Christ”

 15 total views,  1 views today

Manille – “Les marins philippins font partie du cercle des amis de Dieu. Ils défient le danger et souffrent de la solitude pour le bien de leur famille et de leur pays. Nous prions pour qu’ils puissent continuer à être des ambassadeurs et des messagers fidèles du Christ”, a déclaré Mgr Narciso V. Abellana, chef du diocèse de Romblon et Président de la Commission pour la pastorale des migrants et des personnes itinérantes, au sein de la Conférence des Évêques catholiques des Philippines . Aux Philippines, la Journée mondiale du migrant et du réfugié coïncide également avec la célébration de la Journée nationale des marins, c’est-à-dire des personnes qui travaillent sur des navires, qui sont des marins actifs ou retraités, des pêcheurs ou qui sont engagés en mer pour leur travail.
Cette journée rappelle que les marins “accomplissent leur travail avec compétence professionnelle et sens des responsabilités, restant forts dans les moments de tentation et de solitude, inspirés par les valeurs de la culture philippine et de la foi chrétienne”, a ajouté Mgr Honesto F. Ongtioco, évêque de Cubao, en célébrant la messe du 26 septembre à la cathédrale de l’Immaculée Conception à Cubao. Ongtioco, évêque de Cubao, lors de la célébration de la messe du 26 septembre à la cathédrale de l’Immaculée Conception, à Cubao, et rappelant que quelque 400 000 des 1,6 million de marins dans le monde sont des ressortissants philippins.
Dans un autre message, le père Jerry M. Orbos, missionnaire du Verbe Divin et engagé dans le travail pastoral avec les marins, a déclaré : “Aujourd’hui, nous prions pour nos marins et leurs familles. Que les archanges Michael, Gabriel et Raphael continuent de les protéger, de les défendre et de les guider. Que le Seigneur protège nos marins philippins de tous les dangers : physiques, moraux et spirituels. Que le lien d’amour et d’unité avec leurs familles reste fort malgré la solitude de leur travail, la distance et la longue séparation”, a-t-il déclaré.
Rappelant l’expérience et les difficultés rencontrées par les marins et les migrants lors de la journée qui leur est consacrée, l’Évêque Narciso V. Abellana a fait remarquer : “Lorsque le “différent” essaie de s’intégrer dans une communauté donnée, il trouve des difficultés et une acceptation immédiate. Il est regardé avec suspicion. La vie du migrant n’est pas facile, et celle du réfugié est encore plus difficile. Il existe des préjugés et des discriminations, même parmi ceux d’entre nous qui prétendent être chrétiens et appartenir à l’Église catholique”.
L’Évêque a appelé à “être inclusif, non seulement dans l’utilisation du langage, mais surtout dans les relations humaines”, rappelant les mots du Pape François dans son encyclique “Fratelli Tutti”. Commentant le message du Pape pour la Journée des Migrants, intitulé “Vers un “nous” toujours plus large”, l’Évêque a noté que “nous avons souvent peur de la diversité ; cependant, la diversité peut nous enrichir, elle doit être accueillie”.