ASIE/PHILIPPINES – L’Évêque David : “Nous devons élire des candidats fiables”

 13 total views,  1 views today

Manille – Il est important d’élire des ” candidats fiables ” lors des élections générales prévues pour mai 2022. Telle est l’invitation rendue publique dans un message du président élu de la Conférence des Évêques catholiques des Philippines , Mgr Pablo Virgilio David, Évêque de Caloocan, qui s’apprête à prendre ses fonctions à la tête de la CBCP le 1er décembre prochain.
Citant un scientifique jésuite philippin, le père Jett Villarin, ancien président de l’université Ateneo de Manille, l’Évêque David a déclaré que les candidats n’auraient qu’à : “Suivre les commandements. Ne pas tuer. Ne pas voler. Ne pas mentir. En observant ces principes, vous êtes déjà sur la bonne voie.” “Nous devrions avoir honte de nous appeler chrétiens, a-t-il ajouté, si nous ne participons pas activement à l’élection de candidats fiables. C’est-à-dire que nous devons avoir à cœur l’avenir de notre pays”.
L’autorité politique, explique l’Évêque David, ne consiste pas à être “les maîtres du peuple” mais à rendre un service. “Jésus n’est pas un électeur aux prochaines élections”, a-t-il déclaré de manière provocante. “Mais nous le sommes. Il nous a confié la tâche de faire ce choix important”, a poursuivi le Prélat. “Répondrons-nous ou non à son appel à être responsables de notre nation que le Seigneur aime tant et qu’il a déjà sauvée plusieurs fois de la destruction ?” a-t-il conclu.
Un leader laïc catholique, Mon Santiago, faisant écho à l’appel de l’Évêque, a déclaré : “Nous continuons à prier pour que les électeurs fassent un choix judicieux lors des élections de mai 2022 et élisent des personnes prêtes à servir le peuple et notre pays pour le bien de cette génération et des générations futures. Que Dieu bénisse les Philippines.
Alors que le débat public fait rage, même au sein des communautés catholiques, le père jésuite Manoling V. Francisco SJ, Président de la Fondation Tanging Yaman, a observé : “Utilisons notre devoir sacré de voter en élisant des hommes et des femmes craignant Dieu, qui agissent non pas pour l’honneur et la gloire personnels ou nationaux, mais avant tout pour la gloire de Dieu.”
En prévision des élections générales, prévues pour le 9 mai 2022, la Commission électorale devrait publier d’ici janvier 2022 la liste définitive des candidats officiels, y compris ceux qui se présentent au poste de président, de vice-président, pour les sièges de 12 sénateurs et de 308 membres de la Chambre des députés.
Les candidats aux sièges de 81 gouverneurs et gouverneurs adjoints, 780 sièges dans les conseils provinciaux, 1 634 maires et maires adjoints de municipalités, 13 546 sièges dans les conseils municipaux viennent ensuite. Selon la Constitution philippine de 1987, les élections générales ont lieu tous les six ans, le deuxième lundi du mois de mai.