ASIE/SINGAPOUR – L’Église promeut le dialogue interreligieux parmi les jeunes, dans l’esprit de “Fratelli Tutti”

 196 total views,  1 views today

Singapour – Promouvoir le dialogue interreligieux parmi les jeunes : c’est l’une des initiatives et des orientations de l’Église de Singapour, qui célébrera en 2021 les 200 ans de l’arrivée de la foi chrétienne sur ses côtes. Comme l’a rapporté l’Agence Fides, le Conseil Archidiocésain pour le dialogue interreligieux de Singapour a organisé ces derniers jours un Forum interreligieux spécial en ligne dédié aux jeunes, auquel ont participé 160 jeunes adultes de différentes religions de Singapour.
L’événement, co-organisé par le Centre Wee Kim Wee de l’Université de gestion de Singapour et la S. Rajaratnam School of International Studies , a été soutenu par le ministère de la Culture, de la Communauté et de la Jeunesse .
Les participants étaient de confession hindoue, juive, bouddhiste, taoïste, chrétienne , musulmane, sikh et baha’ie. Les personnes présentes se sont réunies pour un événement de quatre heures afin d’en savoir plus sur la lettre encyclique du pape François “Frères tous” sur la fraternité et l’amitié sociale.
Parmi les intervenants figuraient Mgr John-Paul Tan OFM, Vicaire général pour les relations interreligieuses, le Père Derrick Yap OFM, le Professeur Justin Tse et le Professeur Mohamed Bin Ali, qui ont présenté respectivement les perspectives catholique, laïque et islamique du Document.
Le père Yap a parlé du contexte spirituel de la FT et de l’appel à la fraternité dans un monde moderne et individualiste, le professeur Mohamed a souligné les thèmes communs de l’Islam, tels que l’humanité, la dignité humaine, la fraternité et l’amitié sociale, tandis que le professeur Justin Tse a donné aux participants une perspective séculaire, en notant comment les religions ont influencé l’histoire des civilisations.
Les personnes présentes ont rappelé que le texte de “Fratelli Tutti” s’inspire principalement de la vie et des enseignements de Saint François d’Assise. Des chapitres de l’encyclique ont été tirés les différents thèmes de discussion dans les groupes et ateliers du Forum : l’importance du dialogue social ; la connexion authentique à l’ère numérique ; la marche vers une civilisation de l’amour ; l’exploration des possibilités d’action conjointe entre les communautés religieuses ; la pertinence de la religion dans un monde de plus en plus séculaire.
Une conviction commune qui s’est dégagée du Forum est que le dialogue ne doit pas être une fin en soi. Il s’agit plutôt d’un “moyen de parvenir à un avenir meilleur en encourageant l’action commune”. Un autre fil conducteur était le désir de voir le dialogue interreligieux évoluer vers des actions concrètes pouvant se manifester dans la vie quotidienne. Les participants ont lancé un appel fort à la coopération pour tendre la main aux frères et sœurs dans le besoin, quelles que soient leurs convictions religieuses.
Avant tout, les participants ont réfléchi à la manière dont les jeunes pouvaient contribuer à développer le dialogue interreligieux et tous ont convenu que “cela doit commencer par de petites actions et des messages d’amour mutuel”. La population de Singapour est de 5,7 millions d’habitants, dont environ 383 000 sont catholiques .