ASIE/SINGAPOUR – Les chrétiens apportent “la lumière de l’espoir et de l’attention” aux côtés de personnes d’autres religions

 18 total views,  1 views today

Singapour – “Nous vivons avec la pandémie depuis presque deux ans et nous avons vu comment elle a été une cause universelle de souffrance pour l’humanité. Pourtant, même dans les moments de plus grande obscurité, les communautés de foi du monde entier ont été comme des étoiles qui brillent dans le ciel nocturne ; elles ont travaillé ensemble dans l’unité et la solidarité en tendant la main avec proximité et compassion à ceux qui sont dans le besoin, dissipant les ombres du désespoir avec la lumière de l’espoir, de l’attention et de la sollicitude fraternelle” : dit l’Archevêque de Singapour William Goh qui a loué ce travail, dans l’esprit de l’encyclique “Fratelli Tutti “, en particulier dans les contextes où les chrétiens sont des minorités.
Dans une note envoyée à Fides, Mgr Goh a souligné qu’à l’heure de la pandémie, ” tous les peuples de diverses confessions doivent travailler ensemble en se portant mutuellement espoir et soutien “. La récente fête hindoue de “Deepavali” , célébrée le 4 novembre par les hindous, les jaïns et les sikhs de Singapour, a été l’occasion de réaffirmer cet esprit de collaboration fructueuse. S’inspirant du thème central de cette fête, qui “célèbre le triomphe de la lumière sur les ténèbres, du bien sur le mal, de la sagesse sur l’ignorance et de l’amour sur la peur”, l’Archevêque a souligné l’harmonie et les accents communs qui lient spirituellement les chrétiens aux croyants d’autres religions.
Citant le Pape François, le Prélat a déclaré : “Allumer de petites lumières dans le cœur des gens, être de petites lampes de l’Évangile qui apportent un peu d’amour et d’espoir : telle est la mission du chrétien. La lampe de la foi sera toujours allumée sur terre tant qu’il y aura l’huile de la prière”. L’Évêque Goh a souligné que “les lumières festives de Deepavali nous rappellent vraiment comment, de la même manière, les actes d’adoration et de dévotion au Divin maintiennent allumées et brillantes les lampes de la foi et les vertus de la charité “.
Pour cette raison, confirmant l’engagement constant en faveur du dialogue et de la proximité spirituelle avec les personnes d’autres confessions, le Prélat a souhaité que les croyants de toutes les communautés religieuses promeuvent la fraternité dans la ville-État de Singapour.
Que nos communautés de foi continuent à s’inspirer et à s’encourager mutuellement à garder les yeux sur le ciel, à briller ensemble comme des étoiles brillantes pour préserver la fraternité et allumer la lumière de l’amour dans le cœur de nos voisins”, a conclu Mgr Goh.
La population de Singapour comprend 31,1% de bouddhistes, 18,9% de chrétiens , 15,6% de musulmans, 8,8% de taoïstes, 5% d’hindous, 0,6% d’autres, tandis qu’environ 20% de la population se déclare non croyante .